Le changement climatique fait sa première victime

Inondation au Mozambique en 2000
12 Avr 2019

La ville de Beira a été décrite comme la « première ville complètement détruite par les changements climatiques » par Graça Machel, ancienne première dame du Mozambique puis de l’Afrique du Sud. Cette ville mozambicaine de 500 000 habitants a en effet été frappée de plein fouet par le cyclone Idai dans la nuit du 14 au 15 mars : 90% de la ville est détruit selon la Croix Rouge. Le bilan pourrait dépasser les 1000 morts dans la région et une épidémie de choléra s’est déclenchée à la suite des inondations.

Très plate et à l’embouchure de nombreux fleuves, la région est propice à ce type d’événements climatiques. Les efforts déployés par le gouvernement depuis 1999 n’ont pas suffit à limiter des dégâts. C’est une des plus grosses catastrophes climatiques jamais enregistrées dans l’hémisphère Sud d’après les Nations unies. Le Mozambique est un des dix pays les plus pauvres au monde, et parmi les moins gros émetteur de CO2 au monde.

Inondation au Mozambique en 2000

Inondation au Mozambique en 2000. Crédit : Reuters

Pour en savoir plus sur le changement climatique.

+ 603 autres articles

Articles sur le même thème

Best of « Eau » : découvrez les 2 articles les plus lus

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir