Tourisme & Innovation : Focus sur cinq projets de start-up au festival Futur en Seine 2015

7 Juil 2015

Parmi les secteurs les plus prometteurs en France, le tourisme occupe une place de choix, à hauteur de son attractivité pour les globe-trotters du monde entier. D’après les chiffres du Quai d’Orsay, il représente aujourd’hui deux millions d’emplois sur l’ensemble des régions, 7% de la richesse nationale. Selon les prévisions, le milliard de touristes que compte la planète devrait doubler d’ici cinq ans, et la France compte bien s’approprier sa part du gâteau.

Futur en Seine 2014. Crédits : Pierre Metivier / Flickr

Les lettres de noblesse de Futur en Seine 2014. Crédits : Pierre Metivier / Flickr

En tant que première destination touristique mondiale, la ville de Paris a mis en place le Welcome City Lab, porté par les plus grands acteurs du tourisme de la capitale (d’Air France aux Galeries Lafayette), un incubateur à startups destiné à réinventer le tourisme par le biais de l’innovation. Parallèlement, le festival du numérique Futur en Seine 2015 ouvrait ses portes du 11 au 21 juin, avec là encore tout un florilège de TPE d’avenir dédiées à l’innovation touristique. Parmi elles, voici les cinq jeunes pousses que nous avons retenues.

Budgy, les bons comptes font les bons voyages

L’idée a sûrement germé chez des milliers de vacanciers à travers le monde, mais il a fallu attendre ce groupe de développeurs de Kiev, Moscou et Paris pour qu’elle se mette en place. L’application Budgy permet d’enregistrer ses dépenses de voyage à l’avance ou en temps réel, afin d’estimer son budget. Aussi, dans le cadre d’un voyage entre amis – mais cela fonctionne également pour les simples sorties de groupe, Budgy enregistre les coûts et simplifie le calcul des budgets communs. Une application simple, aux lignes de code basiques, mais qui saura séduire par son aspect pratique et sa prise en main rapide.

Mara, tous les goûts sont dans la nature

La plate-forme Mara conseille les touristes sur le choix de leur destination et sur les activités présentes sur place. Elle va même jusqu’à leur proposer des itinéraires précis. Jusqu’ici, rien de très innovant. Mais Mara tire sa force de sept années de veille pour cibler les centres d’intérêt des territoires en fonction des goûts des voyageurs. Une application qui se veut ainsi personnalisée, riche d’une base de données déjà constituée de deux cent mille destinations et dix millions de lieux d’intérêt… De quoi satisfaire pour l’heure une bonne partie de sa clientèle potentielle !

Tourisme & smartphone. Crédits : John Ragal / Flickr

Tourisme & smartphone : le tandem dont on ne pourra bientôt plus se passer ? Crédits : John Ragal / Flickr

Refund my ticket, votre garde-fourbes

Votre vol a pris du retard ? Votre avion a été surbooké ? Vous n’avez finalement jamais décollé ? Certes, il y a bien quelques démarches nébuleuses que vous pourriez entreprendre pour demander dédommagement, mais cela risque de prendre du temps, de ne déboucher sur rien et en somme, de ternir vos souvenirs de vacances. C’est face à ce type de situations que Refund my Ticket entre en jeu, en prenant en charge toute la démarche de réclamations auprès des compagnies. On s’étonne que cette démarche soit opérée par un acteur privé et extérieur au litige, tant elle soulève une problématique juridique forte. Quoi qu’il en soit, Refund my ticket saura sans nul doute se rendre très utile, tout en tirant son épingle du jeu.

PilgrimXXI, l’appli à explorer le temps

PilgrimXXI se donne un objectif pour le moins ambitieux : “la recréation mondiale de l’héritage perdu de la civilisation humaine”. Comment ça marche ? Prenez votre tablette ou smartphone, orientez-le vers un édifice, et par la magie de la réalité augmentée, contemplez en temps réel à quoi il ressemblait à son apogée. L’outil fonctionne également dans plusieurs lieux historiques ou étendues naturelles, en fonction de leur évolution à travers les âges. Du moment que vous êtes au bon endroit, l’appli se charge de vous envoyer les informations au bon moment.

Mapado, c’est ici que ça se passe

Mapado, c’est la promesse de toujours trouver quelque chose à faire, selon vos envies, où que vous soyez. Si une activité a lieu à proximité, Mapado vous informe du lieu, de l’horaire et du budget à prévoir, le tout sur une interface à l’ergonomie soignée. Déjà très fourni, Mapado s’avère pratique aussi bien pour les clients que pour les organisateurs d’évènements. Bien que le projet ne soit pas de première jeunesse, il ne manque à Mapado qu’une bonne opération tremplin pour s’implanter durablement dans les moeurs des touristes et fêtards.

Des tendances phares

Si ce type de salons internationaux – tel que Futur en Seine – veut avant tout offrir un large spectre d’idées et de possibilités, on dénote tout de même une certaine similitude entre les procédés. Sur la forme, beaucoup d’entre eux peinent à faire preuve d’originalité, notamment du point de vue de leurs plateformes web, qui semblent calquées sur un modèle unique, avec une phrase d’ouverture annonçant pour chacun leur imminente conquête du monde… Sur le fond, quelques grandes dynamiques se distinguent ; celles-ci reprennent des modèles finalement assez “classiques” dans le champ de l’innovation numérique, comme en témoigne le décryptage suivant.

La dynamique collaborative est bien sûr de la partie, poursuivant son formidable essor de ces dernières années, du fait qu’elle offre un taux de satisfaction majoré (avis d’utilisateurs, pluralité des goûts) et une actualisation mutualisée de la plate-forme. Le modèle est d’autant plus approprié, car bénéficier de cette synergie est bien souvent vecteur d’économies, dans un secteur où l’expression “être pris pour un touriste” a semble-t-il eu un peu trop d’écho.

De manière générale, ce développement du participatif est cohérent avec les questions d’argent, très en phase avec les budgets restreints actuels. Ceux-là se distinguent en deux catégories : les foyers au pouvoir d’achat relativement faible, originaires et voyageant principalement sur le sol européen, et la classe moyenne émergente des pays en développement, aux dépenses encore limitées.

Aussi, parce que l’une des grandes promesses du numérique reste la simplicité, nous relevons une multitude d’outils destinés à s’organiser. L’agenda 2.0, ou comment remplir vos carnets de voyage avant même votre départ, a vocation à éviter les désagréments de l’aléatoire. Idéal pour les prévoyants, il ne se veut en aucun cas complet ou restrictif, laissant à chacun le loisir de “partir à l’aventure”.

Enfin, plusieurs de ces innovations sont également un levier d’ascension pour la mise en valeur du patrimoine. Qu’il s’agisse de reconstitution virtuelle de monuments, de découvertes de spécialités culinaires ou de tracés d’itinéraires de randonnée, nombre de start-up tirent leurs matières premières directement de la richesse des territoires, et contribuent de fait à les revaloriser.

Pour aller plus loin :

Retrouver l’article de Usbek & Rica, La ville, laboratoire d’un futur décarboné ?
{pop-up} urbain
+ 302 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir