Grenoble se convertit aux « moutondeuses »

26 Juin 2014

Depuis le mois d’avril, quatre brebis, un bélier et cinq agneaux broutent paisiblement sur les pentes de la colline de la Bastille, à Grenoble.

Moutons broutant dans le parc de la Citadelle, à Lille.  Copyright : Lamiot / Wikimedia

Moutons broutant dans le parc de la Citadelle, à Lille. Copyright : Lamiot / Wikimedia

Il s’agit de moutons de Soay, une espèce qui s’adapte à tous les types de terrains et n’a pas besoin de beaucoup s’alimenter. « Ces moutondeuses à gazon vont éviter le recours à une tonte humaine avec des machines thermiques », a déclaré Pierre Mériaux, conseiller municipal au tourisme, dans les colonnes du Dauphiné Libéré. Cela dit, l’initiative grenobloise n’est pas une première. Depuis quelques années, des villes comme Lyon, Lille, Issy-les-Moulineaux ou, plus récemment, Mont-de-Marsan, ont également eu recours à cette technique de tonte écologique et efficace, qui permet de sensibiliser les habitants à la question de la biodiversité urbaine à peu de frais. « Tout ce qui contribue à ramener des animaux en ville est utile », estimé Eric Piolle, le nouveau maire (EELV) de la préfecture iséroise.

Retrouvez plus d’informations sur le site du Dauphiné Libéré

Usbek & Rica
+ 49 autres articles

Articles sur le même thème

Vos réactions

Fleuret
23 septembre 2014

Sans oublier les moutons de la Ferme du Bonheur qui sont en action sur le campus de Nanterre !

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir