Séoul achève ses autoroutes urbaines

24 Mar 2014
Vue nocturne de Séoul, une ville qui tend à détruire ses autoroutes urbaines pour en faire des pistes cyclables et des voies de bus. Copyright : Trey Ratcliff / Flickr

Vue nocturne de Séoul, une ville qui tend à détruire ses autoroutes urbaines pour en faire des pistes cyclables et des voies de bus. Copyright : Trey Ratcliff / Flickr

Le règne de l’automobile sur l’espace urbain est bel et bien achevé. En février 2014, la ville de Séoul a ainsi fait détruire le Ahyeon Overpass, un viaduc routier long de près d’un kilomètre et bâti en 1968. À l’époque, cette autoroute urbaine était l’emblème de la modernisation accélérée de la capitale sud-coréenne. Mais avec le temps, le Ahyeon Overpass, ainsi que plusieurs autres autoroutes urbaines de la capitale, sont devenus vétustes et constituent une menace pour la sécurité des automobilistes. Depuis le début des années 2000, les autorités de Séoul ont donc fait détruire une quinzaine de voies routières. Et ce n’est pas fini : deux autres autoroutes urbaines devraient bientôt laisser place à des pistes cyclables et des lignes de tramway.

Usbek & Rica

Vos réactions

Cédric Lavallart 24 mars 2014

L’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France réalise une série d’études sur les transformations d’autoroutes urbaines dans de grandes métropoles internationales. Le cas du Cheonggyecheon Expressway à Séoul a été étudié, le rapport est consultable sur cette page : http://www.iau-idf.fr/detail/etude/seoul-cheonggyecheon-expressway.html

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir