Le futur est dans le « tuk-tuk »

29 Jan 2013

Quels seront les transports urbains du futur, ces nouvelles solutions pour se déplacer dans nos villes ? A contre courant, François Bellanger nous invite à regarder du côté des pousses pousses, des alternatives low-cost et low-tech, de l’Asie.

Tuk-tuk au Laos. DR

Tuk-tuk au Laos. DR

François Bellanger, consultant en prospective et innovation et directeur de Transit City

François Bellanger. DR

Et si la débrouille et les adaptations étonnantes façonnaient les transports de la ville de demain ? Selon certains experts, tels que François Bellanger, les solutions sont à trouver parmi les pousse-pousse, tuk-tuk et autres engins à trois-roues. Loin des imaginaires des technophiles occidentaux, les solutions alternatives low-cost et low-tech seraient à piocher dans les mégapoles asiatiques plutôt qu’au salon de l’automobile… Entretien avec François Bellanger, consultant en prospective et innovation, et directeur du think tank « Transit City », spécialisé sur la mobilité urbaine.

Vos voyages à travers le monde, à la recherche de schémas de transports pertinents, vous amènent à dire que c’est dans les pays du Sud que se trouvent les solutions à nos problèmes de mobilité urbaine (embouteillages, pollution, accessibilité…). Pourquoi ?

François Bellanger : Notre système de transports repose sur une solution technique occidentale, née dans un contexte où l’on ne connaissait pas de problème d’approvisionnement en énergie. Soit des idées développées au XIXe siècle et modernisées par la suite. Il s’agit d’un imaginaire et d’un processus industriel d’abord lancé aux Etats-Unis, puis en Europe et au Japon. Mais le monde a changé : il y a de plus en plus d’hommes sur terre – et a fortiori dans les villes – et de moins en moins de ressources naturelles. Alors, il convient de partir d’une autre hypothèse : désormais, la modernité va s’inventer dans les pays du Sud. Il s’agit de changer de modèle de croissance. En d’autres termes, aller vers plus de frugalité.

Est-ce la fin d’un paradigme selon lequel la voiture est reine ?

La logique actuelle, qui mise tout sur la voiture, va droit dans le mur. Regardons ce qui se passe en Chine : en dix ans, les grandes villes ont été engorgées par le trafic, et très polluées. A Pekin, on procède à des tirages au sort pour savoir qui a le droit d’acheter une voiture… En conséquence, ils remettent déjà en cause le libre-accès à la voiture.

Où se trouve la marge de manœuvre pour développer de nouveaux véhicules, conçus pour mieux correspondre à nos activités en ville ?

Tuk-tuk. DR

Tuk-tuk. DR

C’est dans les interstices entre le deux roues et le quatre roues que les innovations sont les plus intéressantes. Et c’est là que les idées circulent. Je pense aux rickshaws, aux tuk-tuk, aux pousse-pousse… Ceux du Viêt-Nam, du Laos… Il y a un exemple intéressant : c’est la diffusion ultra-rapide du rickshaw en Afrique,  notamment en Egypte, par un entrepreneur indien. En moins de dix ans, ce mode de transport dépasse dans ce pays les 100 000 unités ! Des modèles reçus en kit et assemblés sur place qui correspondent aux besoins de mobilité des habitants.

Mais ces trois roues sont-ils importables en Europe, et en France en particulier ?

Ces modèles seraient aussi très adaptés à nos modes de vie, bien sûr. D’ailleurs, des constructeurs automobiles testent en ce moment-même des modèles de voiturettes à trois roues en Europe. En fait, les grosses voitures en ville, c’est une aberration – même si ce sont elles qui dominent toujours le marché.

Est-ce la revanche des inventeurs ?

L’avenir est à l’ultra low-tech. Les réponses viennent tant des bidonvilles de Rio que des villes africaines. Les idées naissent dans les casses automobiles, par la débrouille. On peut imaginer que différents processus de création entrent en jeu : ce qui laisse beaucoup d’espaces de créativité aux inventeurs – quels qu’ils soient, et pas forcément les ingénieurs des marques automobiles, bien au contraire. La seule contrainte, et elle est importante, concerne les réglementations en matière de sécurité.

Le marché de l’automobile, tel que nous le connaissons aujourd’hui, devrait donc entrer dans une phase de sérieuse mutation…

Avant, on pouvait représenter le marché de l’automobile sous la forme d’une pyramide. Puis, et c’est encore le cas aujourd’hui, en forme de sablier, avec deux filières : les grosses voitures haut de gamme et les petites économiques. Mais demain, ce marché aura un tout autre aspect : il aura une forme de marguerite. C’est-à-dire que ce sera un marché avec des solutions multiples. Mais le problème, c’est que le système de production fordiste, toujours en vigueur, ne sait pas tenir compte de cette diversité… Alors, de nouveaux acteurs vont imposer leur légitimité sur ce marché de plus en plus éclaté. Ils vont venir mettre le bazar dans cet ordre établi depuis trop longtemps. C’est notamment le cas avec Google, qui va pouvoir développer sa « google car », que l’on annonce déjà pour dans moins de dix ans. Mais pourquoi pas d’autres marques, qui sont de vraies références pour les jeunes, comme Nike, par exemple…

Qu’en est-il la transformation des gares en lieux de vie (pour travailler, faire ses courses…) ? Est-ce aussi une priorité dans l’adaptation des schémas de mobilité à nos modes de vie ?

Les gares, cela fait cinquante ans que se sont des lieux de commerce et de vie au Japon. Et, en Allemagne, ce sont aussi traditionnellement des lieux où l’on peut faire ses courses. Certains semblent découvrir cela maintenant. Mais c’est la France qui a pris des décennies de retard, à force de considérer les gares comme des objets épurés, des perspectives de béton… Il faut désormais tout reprendre au b.a.-ba.

A l’intérieur-même des moyens de transports aussi, on pourrait changer la donne ?

A Rio, un transporteur privé avait mis en place un espace de gym à l’intérieur de plusieurs de ses bus. Cela marchait très bien le soir, au retour du travail, avant d’aller prendre sa douche une fois arrivé chez soi… Au-delà ce cet exemple, l’avenir est effectivement à des transports qui ne soient pas simplement des lieux où les gens sont entassés, mais de réels espaces de services. Concrètement, on pourrait y faire ses courses de fruits et légumes, disposer d’un service de laverie… Là-encore, les modèles sont à prendre des pays du Sud, où émerge un secteur informel de service très vivant, qui débouche sur de nombreuses solutions.

Finalement, n’est-ce pas la hausse du prix du pétrole qui pourrait faciliter les changements radicaux dans la façon de penser les transports ?

C’est en situation de crise que l’on innove le plus. Au niveau des transports, on constate que le système se casse la figure à mesure que le prix du pétrole augmente. Nous entrons donc dans une période propice aux innovations. Un distributeur, par exemple, avait installé une partie de ses magasins en Chine en bordure de boulevards périphériques… Or, ces derniers sont saturés par les embouteillages ; ce qui pose de vrais problèmes de fréquentation. La marque doit ainsi repenser la façon de faire venir ses clients, par exemple en proposant des vélos, un peu à la manière des Vélib. En généralisant, on va donc assister à un glissement : les distributeurs vont se muer en opérateurs. Le marché va peu à peu éclaté : n’importe qui va pouvoir innover dans le domaine de la mobilité, avec des bricolages étonnants, surtout entre les 2 roues et les 4 roues…

Seriez-vous prêt à remplacer votre voiture par un « tuk-tuk » électrique pour vous déplacer en ville ?

Tuk-tuk. DR

Tuk-tuk. DR

Liens :

transit-city.com
transit-city.blogspot.fr

Usbek & Rica

Vos réactions

delille 8 novembre 2013

Bonjour,
Je suis à la recherche d’un TUK TUK électrique.
Pourriez vs m’indiquer un vendeur de ce matériel en Europe ?

Jamet Guillaume 18 novembre 2013

Bonjour, vous pouvez essayer de contacter cette compagnie de transport en Tuk Tuk éléctrique sur la région parisienne, je suis sûr qu’ils se feront un plaisir de vous renseigner ! https://www.facebook.com/MoveAroundParisByTuktuk

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir