Repenser la mobilité : quelles alternatives à la voiture pour les seniors ?

5 Mai 2021 | Lecture 3 min

La transition vers une mobilité décarbonée est essentielle pour répondre à nos objectifs climatiques et celle-ci doit être réfléchie dans sa globalité afin d’être la plus inclusive et efficiente possible. Or, bien souvent, nos seniors sont les grands oubliés de cette réflexion.

Nos seniors représentent une part de la population non négligeable : selon l’Insee, ceux de la génération silencieuse, qui ont désormais plus de 75 ans, sont au nombre de 6 millions et la génération des baby-boomers est deux fois plus nombreuse.

Et ce sont de vrais habitués de la voiture, qui ont grandi, évolué et parfois même participé activement au développement de l’ère du “tout-automobile”. Que ce soit pour les trajets quotidiens ou les loisirs, la voiture a été leur mode de transport privilégié quelle que soit leur catégorie socio-professionnelle. Ainsi, difficile pour ces désormais jeunes retraités d’envisager une alternative à ce mode de déplacement bien ancré dans leurs habitudes sans renoncer à leurs envies d’évasion.

D’ailleurs, selon le Cerema, le passage à la retraite peut s’accompagner d’une augmentation des pratiques de mobilité et, certains individus âgés se déplacent autant, voire plus, que les cohortes de travailleurs plus jeunes. Ainsi, face à une mobilité de consommation et de loisirs soutenue par la silver économie, l’abandon contraint de la conduite face à leur perte d’autonomie est envisagé par cette population comme une véritable mort sociale.

On s’attend donc à ce qu’ils poursuivent l’usage de la voiture jusqu’à un âge avancé. Ce n’est d’ailleurs qu’à partir de 80 ans que commence effectivement la démotorisation des seniors et à partir de 88 ans que les ménages sans voiture deviennent majoritaires.

Andrea Piacquadio Pexels

Andrea Piacquadio Pexels

De la nécessité d’anticiper les nouveaux modes de mobilité pour y inclure nos aînés

Mais si cette pratique peut non seulement être dangereuse en rendant prisonnier du système automobile des personnes potentiellement vulnérables, cela vient aussi contredire les derniers efforts français pour amorcer le passage à une mobilité décarbonée

D’autant plus que le nombre de seniors “motorisés” est en croissance. Si l’on prend par exemple le taux de possession du permis parmi les femmes âgés de plus de 60 ans, celui-ci a progressivement augmenté, de parfois plus de 20 points, en seulement 10 ans, selon les chiffres du Cerema.

Envisager une alternative le plus tôt possible est d’autant plus important que cela mêle des enjeux environnementaux à des enjeux sanitaires (bienfaits de la marche et du vélo sur la santé) qui sont aujourd’hui facilités, notamment par les VAE pour la pratique du vélo. Une manière, aussi, de retarder les pertes d’autonomie de nos seniors. D’après l’INSEE, 16% des personnes âgées de 56 à 74 ans déclarent être gênées pour se déplacer, ainsi que 44% des plus de 75 ans. En moyenne, ce sont 31% des seniors qui sont assez défaitistes sur le sujet et renonceront à certains déplacements. Pourtant, des pistes plus optimistes sont possibles.

Will Greer Unsplash

Will Greer Unsplash

Entre pédagogie et solidarité : les alternatives à la voiture individuelle pour les personnes âgées

Ainsi, si des efforts sont encore à faire pour diversifier le panel des alternatives disponibles et accessibles aux personnes âgées, certaines se trouvent déjà sous nos yeux. Parmi elles on en retrouve d’ailleurs quelques unes assez classiques telles que des services spéciaux de transport et d’assistance à la demande adaptés aux personnes non autonomes à l’image de ce que propose CityZen Mobility ou encore des tarifs sociaux ou ciblés pour inciter cette population à prendre les transports en commun.

Si 32% des futurs seniors envisagent un report sur les transports en commun, actuellement seuls 5,5% des plus de 65 ans en font usage. Car ici encore, la voiture semble être un usage plus simple pour eux face aux contraintes des transports en communs : portes des bus qui se ferment trop vite, difficulté à monter ou à descendre, déplacement à pied jusqu’à l’arrêt de bus, difficulté à utiliser les technologies de l’information et les systèmes automatisés…

Ainsi, il est sans doute nécessaire de repenser ces transports en commun afin de les adapter à ces usagers aux besoins spécifiques. C’est notamment l’objectif de l’Attaining Energy-Efficient Mobility in an Ageing Society, un programme européen qui a pour vocation de renforcer le management de la mobilité auprès des personnes âgées dans les transports en commun. Ce programme mise sur la sensibilisation de tous les acteurs de la mobilité (opérateurs de transports, chauffeurs de bus, etc.) dans cinq villes européennes via des ateliers, du marketing ciblé ou encore des campagnes et des événements.

“The Independent Transportation Network”, une expérimentation de covoiturage solidaire développée aux Etats-Unis nous donne aussi des pistes pour envisager une autre solution organisée autour d’un modèle solidaire. Ce réseau national de 25 filiales locales, met en relation environ 1 650 conducteurs volontaires, âgés en moyenne de 60 ans, et des personnes âgées et malvoyantes de 80 ans environ. Basé sur un système de crédits, le conducteur d’hier peut devenir le passager de demain et utiliser ses crédits gagnés en amont lorsqu’il était conducteur volontaire pour financer son trajet.

Enfin, côté solution technique, si l’espoir d’une voiture 100% autonome peut en être une, elle n’est que partielle. Premièrement car il faudrait qu’elle puisse répondre aux défis climatiques auxquels nous faisons face, et deuxièmement car elle ne profitera qu’à ceux qui ont les moyens économiques d’investir dans des véhicules équipés des dernières technologies. Il pourrait être possible de développer davantage les scooters pour personnes à mobilité réduite et tricycles motorisés.

Les Horizons
+ 41 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir