LE PLU-B de Paris, une nouvelle page se tourne pour la capitale

Anthony Delanoix unsplash
7 Juil 2023 | Lecture 3 minutes

Après les PLU, PLUM, PLUI, Paris vient d’adopter un nouveau PLU bioclimatique. Mais derrière cette nouvelle dénomination, qu’est-ce que cela signifie concrètement pour l’aménagement de la ville ? Décryptage des enjeux ciblés par le nouveau PLU bioclimatique de la ville de Paris.

Dans un contexte mondial marqué par l’urgence climatique, les enjeux de durabilité urbaine sont au cœur des préoccupations des grandes métropoles. Face à ces défis majeurs, la Mairie de Paris prend des mesures audacieuses pour façonner un avenir plus vert et solidaire pour sa ville. C’est ainsi qu’elle annonce l’adoption d’un Plan Local d’Urbanisme Bioclimatique (PLU-B). En adoptant ce PLU-B, Paris veut s’affirmer comme une ville pionnière, prête à relever les défis de demain et à inspirer d’autres villes à travers le monde. D’après la Maire  de Paris Anne Hidalgo, Le but est de faire face à deux urgences – l’une « climatique » et l’autre « sociale » – avec « un outil de planification stratégique pour faire baisser la température et lutter contre la pollution”.

Paris se transforme en ville verte ?

Paris veut transformer son paysage urbain. Ce nouveau PLU-B prévoit des changements ambitieux pour les espaces verts au sein de la capitale. “La Ville vise 70 hectares de nouveaux espaces verts, avec 10 parcs « largement agrandis ou créés« . Cette végétalisation de la ville veut offrir de meilleures conditions pour la santé des habitants et pour l’environnement en renforçant la présence d’espaces verts et de jardins partagés. Paris s’engage donc à favoriser une biodiversité urbaine, pour une amélioration de la qualité de l’air. Et plus précisément, le PLU-B encourage l’implantation de toitures végétalisées dans les nouveaux projets de construction, dans une lutte contre les îlots de chaleur urbains. En plus de ces nouvelles mesures, la ville a décidé de proposer une simulation de fortes chaleurs en octobre 2023. Cette initiative “Paris sous 50 degrés” vise à trouver des solutions efficaces pour faire face aux futures vagues de chaleur que la ville va devoir endurer. Par conséquent, Paris s’engage résolument sur la voie de la transformation urbaine en adoptant ce nouveau PLU-B ambitieux, qui vise à préserver la santé des habitants, à favoriser la biodiversité et à renforcer l’autonomie énergétique de la ville.

Parc floral de Paris © Parc Floral de Paris / Wikimedia Commons - Alexandre Vialle

Parc floral de Paris © Parc Floral de Paris / Wikimedia Commons – Alexandre Vialle

Paris en première ligne contre le réchauffement climatique

En effet, promouvoir les énergies renouvelables et créer des stratégies innovantes pour favoriser l’autonomie énergétique de la ville, voilà ce qui est prévu pour la capitale française. Installation de panneaux solaires sur les toits des bâtiments, développement de réseaux de chaleur à base d’énergie renouvelable, et tant d’autres stratégies pour contrer le réchauffement climatique et créer une ville résiliente. Mais ce n’est pas tout, ce nouveau PLU intègre également des mesures visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments en favorisant la rénovation thermique, ce qui est un sujet crucial à Paris. Comme énoncé par Pierre de Baudouin dans son article pour France 3 Île-de-France, Le PLU vise également à « privilégier la rénovation » des bâtiments « dans une logique de sobriété énergétique« , en faisant de la réhabilitation « la nouvelle norme » et de la démolition « l’exception« . Ainsi, Paris se positionne résolument en pionnière de la transition urbaine en adoptant un Plan Local d’Urbanisme Bioclimatique qui combine de manière harmonieuse la préservation de l’environnement et la promotion de l’inclusion sociale, transformant ainsi la ville en un modèle de durabilité et de solidarité.

Quand l’inclusivité et la solidarité s’invitent dans les quartiers parisiens

En effet, si l’on considère la densité parisienne comme étant une source d’inégalité forte, au-delà de sa durabilité environnementale, ce PLU signe un renouveau pour la solidarité et l’inclusion sociale au cœur des quartiers de Paris. Paris s’engage à transformer et créer des quartiers offrant l’accès à un logement décent et abordable et un cadre de vie harmonieux pour tous et toutes. Paris veut lutter contre les inégalités socio-économiques, préserver la diversité de sa population, et maintenir un tissu social riche et dynamique, en soutenant les initiatives locales, où chacun peut s’épanouir pleinement, peu importe son revenu. Ce document veut que Parisadapte le temps de la ville aux temps qui rythment la vie des citadins (temps de travail, parental, de consommation, de déplacement et de loisirs). La création de nouveaux parcs, promenades urbaines, places viendra renforcer la volonté de Paris de rassembler, connecter et créer du lien. C’est d’ailleurs d’ores et déjà le cas du projet du secteur Saint-Vincent-de-Paul, projet qui vise à recréer un quartier inclusif et mixte.

Paris ouvre ainsi la voie à une urbanité solidaire, en inspirant d’autres villes à intégrer ces valeurs fondamentales dans leur propre développement urbain.

Paris : le symbole du renouveau urbain ?

Les temps changent, de nouveaux enjeux viennent orchestrer la ville, et la conception des villes doit elle-aussi changer. Avec ce nouveau PLU-B, la ville de Paris prouve qu’il est possible d’atteindre des objectifs sociaux, écologiques, inclusifs, et ce, durablement. La dernière révision du PLU, amendée plusieurs fois, date de 2006, alors, le nouveau PLU-B de Paris, prévu pour entrer en vigueur en 2024, est une véritable remise en question de la manière dont les villes sont conçues aujourd’hui.

Cette initiative marque le point de départ d’une réelle révolution urbaine. Ainsi, il est possible de voir dans ce nouveau PLU-B un appel lancé aux autres villes pour qu’elles suivent cet exemple et se joignent à ce mouvement. En effet, Les villes de demain ont la possibilité de se réinventer en véritables écosystèmes vivants et résilients, où chaque décision est dictée par les principes de durabilité et d’amélioration de la qualité de vie.

Cette vision durable d’avenir est également le moyen le plus concret pour placer les citoyens au cœur de leur ville. Ainsi, les villes peuvent avoir la volonté et le pouvoir de devenir des modèles de développement équilibré, où les besoins des générations présentes et futures sont pris en compte de manière équitable et responsable, pour une urbanité florissante et durable. Il est possible, ensemble, de créer un dialogue ouvert et continu, afin de construire des villes durables qui répondent aux besoins de tous et toutes et anticipent leur avenir prometteur.

LDV Studio Urbain
+ 386 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir