Le parc olympique de Londres : un modèle de réversibilité ?

Les cinq anneaux des Jeux olympiques devant le vélodrome du site olympique londonien (c)DR
15 Juin 2016

Quatre ans après les J.O, Londres est régulièrement citée en exemple pour la manière dont elle a su reconvertir le quartier olympique. Mais qu’en est-il réellement ?

Pendant six mois, un groupe de sept étudiants de l’Ecole urbaine de Sciences Po a étudié, dans le cadre d’un partenariat avec l’Observatoire de la ville, la régénération urbaine de la capitale britannique post Jeux Olympiques.

L’objectif final : exposer leurs travaux lors de l’exposition « Réver(cités), Villes recyclables et résilientes » qui se tiendra à partir du mois d’octobre à la Cité de l’architecture & du patrimoine. Le 18 mai dernier, ils ont présenté lors d’un meet-up, organisé par l’Observatoire de la Ville, le résultat de leurs recherches à un parterre de spécialistes de l’urbanisme.

Usbek & Rica
+ 669 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir