Envie Le labo, le nouvel éco-lieu solidaire à Paris - Demain la ville

Envie Le labo, le nouvel éco-lieu solidaire à Paris

13 Juil 2021 | Lecture 2 minutes

Depuis mars 2021, le 20ème arrondissement accueille un lieu pas comme les autres. Le réseau ENVIE, constitué d’entreprises sociales spécialisées dans le reconditionnement de produits électroménagers, a ouvert Envie Le Labo dans la capitale. Il s’agit d’un espace qui prolonge son savoir-faire et son engagement au service de l’insertion des publics fragiles. Ce nouvel éco-lieu s’est doté d’un bâtiment exemplaire, avec 553m2 de construction sobre et écoresponsable et près de 20 tonnes de déchets évités grâce à des finitions brutes, du réemploi et la réutilisation de matériaux de construction et de mobilier.  

3 questions à Nesrine DANI, directrice d’ENVIE Le Labo, pour en savoir plus sur ce lieu insolite au service de l’économie circulaire à Paris.

Qu’est-ce qui a motivé la construction de ce lieu ambitieux ? 

« Nous sommes partis du constat que les citoyens, quel que soit leur âge ou leur milieu social, ont pris conscience de l’urgence climatique. Ils rencontrent néanmoins divers freins au changement : des difficultés à s’extraire de leurs habitudes, des contraintes économiques, un manque de connaissance des solutions existantes etc.. L’ambition d’Envie le Labo est donc d’apporter des solutions concrètes pour accompagner les citoyens vers un mode de vie écoresponsable et solidaire. Nous voulons devenir un lieu ressource pour la réduction de déchets, la réparation et le réemploi.

Il était aussi important pour nous que la construction et l’aménagement d’Envie Le Labo soient cohérents avec les activités proposées et reflètent les valeurs du réseau Envie, à savoir : solidarité, respect de l’environnement, professionnalisme, accueil, partage et respect. »

Crédit photo Tarik Yaici

Quels sont vos liens avec la Ville de Paris ? En quoi le projet se met-il au service de ses habitants ? 

« Envie Le Labo n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien de la Ville de Paris qui est le premier et principal partenaire du projet. Nous travaillons étroitement avec la Mairie du 20e, l’équipe de Développement Local du quartier « Belleville Amandiers » et les acteurs historiques de proximité (centres sociaux, MJC, etc.) qui sont au plus proche des habitants. Afin de comprendre leurs attentes et d’identifier des complémentarités entre acteurs, plus d’une trentaine de ces parties prenantes ont été consultées sous forme d’entretiens individuels en 2019. Dans un second temps, trois ateliers de concertation ont réuni une trentaine de futurs usagers et prescripteurs du lieu afin de contribuer à l’élaboration du programme d’aménagement du bâtiment dans l’objectif de coller au mieux aux usages des différents espaces et ainsi de favoriser l’appropriation des futurs utilisateurs.

Nous voulons démontrer à travers des actions associant citoyens et acteurs publics et privés, qu’il existe des réponses simples, accessibles et créatrices d’emplois pour développer une économie circulaire solidaire. »

Quelle est votre vision de la ville de demain ? 

« La ville de Demain sera frugale, circulaire, solidaire et locale. C’est aussi la ville du quart d’heure qui permettra de répondre aux besoins primaires de chacun : se nourrir, travailler, s’instruire, se divertir, se cultiver, se soigner tout en créant de la valeur sociale et écologique sur le territoire.  C’est d’ailleurs le fondement d’Envie depuis 1984 qui s’approvisionne sur chacun de ses territoires d’implantation en anciens appareils électroménagers qui sont ensuite rénovés et vendus localement à tarifs accessibles. »

Crédit ohoto Tarik Yaici

Les Petites Rivières
+ 23 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir