Nextdoor, pension de famille pour entreprises

26 Juin 2015

Le 1er juin 2015, Bouygues Immobilier a ouvert à Issy-les-Moulineaux le 1er site Nextdoor, un espace de coworking qui devrait bientôt se déployer ailleurs en France et à l’étranger. Président de Nextdoor, Philippe Morel nous en dit plus sur ce projet.

L’espace Nextdoor d’Issy-les-Moulineaux peut accueillir 295 personnes sur une surface de 2500 m2. Copyright : Nextdoor

L’espace Nextdoor d’Issy-les-Moulineaux peut accueillir 295 personnes sur une surface de 2500 m². Copyright : Nextdoor

Nextdoor, c’est quoi exactement ?

Notre objectif est de rendre plus accessible l’immobilier tertiaire auprès de toutes les entreprises, grandes ou petites, en apportant une offre plus flexible, tout compris, et moins chère. Mais c’est aussi, et surtout, de contribuer au bien-être de leurs collaborateurs par la création d’une véritable communauté. On a bien senti que nos clients avaient envie de travailler différemment. Cela s’est traduit par l’ouverture, le 1er juin, d’un premier espace Nextdoor à Issy-les-Moulineaux. Nous avons totalement réhabilité le bâtiment pour en faire un site chaleureux, qui peut accueillir 295 personnes sur un espace de 2500 m².

Philippe Morel, président de Nextdoor. Copyright : Nextdoor

Philippe Morel, président de Nextdoor. Copyright : Nextdoor

Quelles sont les spécificités de Nextdoor ?

Nextdoor, ce n’est pas de l’immobilier traditionnel, c’est une pension de famille. Tout d’abord, il n’y a pas de bail classique, pas d’engagement, pas de préavis et donc pas de pénalité. On paye à l’usage, avec un contrat de prestation de services renouvelable chaque mois. Et surtout, on paye moins cher qu’un bail classique puisqu’il faut compter 300 euros par mois pour un poste nomade et 480 euros par mois et par personne pour disposer d’un espace privatisé. Après, tout a été mis en place pour créer un esprit de communauté entre les colocataires de Nextdoor. Au rez-de-chaussée, on trouve de grandes salles de réunion, différents univers de coworking, un espace de restauration et un jardin. C’est l’âme du bâtiment. Et dans les étages, on trouve les bureaux privatifs ouverts 24 heures sur 24, avec au total 225 postes de travail. Les entreprises peuvent agencer ces espaces comme elles le souhaitent puisqu’on met les meubles et même les plantes vertes à leur disposition ! Il faut que l’on puisse se sentir chez soi. Pour créer ce sentiment de communauté, nous nous sommes associés avec la jeune entreprise HaveAgooday qui gère l’accueil, la conciergerie, et la restauration.

À l’étage, les bureaux privatifs de Nextdoor sont accessibles 24 heures sur 24. Copyright : Nextdoor

À l’étage, les bureaux privatifs de Nextdoor sont accessibles 24 heures sur 24. Copyright : Nextdoor

Qui sont les premiers « colocataires » de Nextdoor ?

La répartition est la suivante : un tiers de TPME, PME et de start-ups, un tiers de grandes entreprises qui y installent une « équipe projet » de 20 à 30 collaborateurs et un tiers de coworkers qui travaillent en freelance ou de façon un nomade. Pour les jeunes entreprises, Nextdoor est une structure parfaitement adaptée puisque tout est compris, du Wi-Fi très haut débit / très sécurisé, de l’accueil jusqu’aux imprimantes : vous ne vous occupez de rien sauf de votre activité ! Ces premiers colocataires travaillent en majorité dans la communauté des médias et la communication. C’est assez logique puisque le 1er Nextdoor est situé à proiximité de grandes entreprises telles que Canal +, TF1, Aldebaran ou Cisco.

Pourquoi Bouygues Immobilier a-t-il fait le choix de créer une filiale spécifique pour ouvrir ces espaces de coworking ?

Nextdoor est effectivement une filiale à 100% de Bouygues Immobilier. C’est un choix stratégique. Cela nous permet à la fois de bénéficier du support financier d’un grand groupe et de toute l’agilité nécessaire au développement d’un nouveau métier. Nextdoor a aussi vocation à contribuer à l’évolution du « core business » de Bouygues Immobilier.

D’après vous, comment travaillera-t-on dans dix ou vingt ans ?

L’immobilier tertiaire vit une profonde mutation. Le contexte économique, technologique et sociétal technologique pousse à la transformation des modes de travail, donc des organisations des entreprises donc des espaces de travail. C’est la « révolution des usages » vers plus de services rendus aux utilisateurs. Désormais, les gens veulent que leur lieu de travail soit aussi un lieu de vie. Ils veulent de l’horizontalité et une nouvelle relation avec l’entreprise qui les emploie, même lorsqu’ils ne sont pas salariés de cette entreprise. Et surtout, ils veulent participer à la création de nouvelles communautés. Pour un groupe comme Bouygues Immobilier, il était indispensable de prendre en compte ce bouleversement, de l’intégrer pour être ensuite exemplaire auprès de nos clients comme de nos équipes. Avec Nextdoor, on se rapproche des utilisateurs.

Comment va se développer Nextdoor dans les prochains mois ?

Fin juin, nous devrions accueillir 160 personnes et, à la fin de l’année, nous espérons que les 295 places disponibles seront occupées. L’idée est évidemment de pouvoir déployer ensuite d’autres sites Nextdoor ailleurs en France mais aussi à l’étranger, en se concentrant sur les zones urbaines denses et tertiaires.

En savoir plus sur le site de Bouygues Immobilier

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir