Demain, habiter des villes collaboratives ?

9 Fév 2018

Dans le cadre de sa nouvelle édition « Décloisonnons la ville ! », l’Observatoire de la Ville a organisé en partenariat avec UP Conferences, mercredi 7 février, au Théâtre du Maillon à Strasbourg, un débat sur le thème « Décloisonnons la ville : demain, habiter des villes collaboratives ? ». Une centaine de participants étaient présents.

conférence de l'Observatoire de la ville à Strasbourg

La Smart City répond-elle réellement aux aspirations de ses habitants ? Est-elle plus inclusive et plus solidaire ? La ville intelligente est-elle vraiment plus tournée vers l’humain ? Dans cette perspective, de nombreux citoyens se mobilisent et lancent des initiatives résolument tournées vers le mieux vivre en ville. S’appropriant pleinement l’esprit collaboratif, ils insufflent une nouvelle façon de concevoir l’habitat, les liens de solidarités, et la participation à la vie de la Cité.

L’Observatoire de la Ville et les UP Conferences ont donné la parole à des acteurs emblématiques de la ville de demain : une ville qui se partage. Les intervenants de la table ronde – Philippe Bies, Adjoint au Maire de Strasbourg, Christian Devillers, Architecte-urbaniste, Brigitte Fouilland, Directrice exécutive de l’École urbaine de Sciences po, Nicolas Goudy, Président Fondateur d’Hacktiv, Christophe Paris, Directeur Général de l’AFEV (Association de la Fondation Etudiante pour la ville) et Bernadette Paul-Cornu, Co-dirigeante de Familles Solidaires – ont pu partager leurs réflexions à partir de leur expérience, des projets innovants qu’ils portent.

Faire participer les habitants à la fabrication de leur ville

Pour Brigitte Fouilland, « La ville est souvent apparue comme cloisonnée, alors qu’une approche plus transversale et plus souple est nécessaire pour répondre aux nouveaux besoins des habitants ». Christian Devillers demande : « Les habitants sont les experts du quotidien : comment les remobiliser pour intervenir sur la fabrication de leur habitat ? ».

Du côté des entrepreneurs sociaux, les projets ne manquent pas. Nicolas Goudy a présenté une initiative pour favoriser l’engagement des citoyens dans les quartiers : « Hacktiv, un airbnb de l’engagement citoyen ». Christophe Paris a mis l’accent sur « le programme KAPS, qui permet d’ouvrir des colocations étudiantes dans les quartiers. À chaque colocation correspond un projet solidaire ». Enfin, Bernadette Paul-Cornu a présenté « le projet K’hutte à Strasbourg, qui a été réalisé en autopromotion : les habitants y ont tout conçu ».

Pour Philippe Bies, dans ce nouveau contexte d’émergence de nombreux projets d’innovation sociale, « Le rôle de l’élu doit changer. Il doit devenir le coordonnateur des différentes initiatives, permettre qu’elles se développent et se répandent ».

 

Demain la Ville

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir