Le modèle Van den Berg, une solution pour réduire la circulation en ville

Le modèle Van den Berg, une solution pour réduire la circulation en ville

Visuel_entrée_Université_groningue_Hauptgebaude_wikipedia - redimensionné
9 Nov 2021 | Lecture 4 min

Réduire la circulation des voitures en ville est une nécessité pour limiter nos émissions de CO2. Dans les années 1970, un homme politique hollandais a trouvé une réponse intéressante à cette problématique.

Groningue est une ville de 200 000 habitants située au nord des Pays-Bas qui n’a jamais fait beaucoup parler d’elle à l’étranger. Pourtant, c’est bien là-bas qu’est né, à la fin des années 1970, un modèle d’urbanisme qui pourrait intéresser de nombreuses collectivités à travers le monde.

Ce modèle doit sa paternité à un jeune homme politique – Max Van den Berg – qui est devenu responsable de la politique des transports de la ville lorsqu’il n’avait que 25 ans. Nous étions en 1977. Visionnaire, Max Van den Berg souhaitait faire de Groningue une ville apaisée qui donnerait la priorité aux cyclistes et aux piétons sur la voiture. Un idéal totalement à rebours des idées de l’époque.

Pour y parvenir, Van den Berg imagine alors un nouveau plan de circulation qui divise la ville en 4 districts, avec une subtilité majeure : aucune liaison ne permet à une voiture de passer d’un district à l’autre autrement qu’en empruntant un boulevard périphérique. L’idée est ainsi de pousser les habitants de la ville à ne prendre leur voiture que pour des trajets qui en valent la peine, mais de privilégier un autre moyen de transport pour des trajets courts. En une nuit, le politique reconverti urbaniste va donc – avec les équipes de la municipalité, changer des centaines de panneaux de signalisation pour modifier l’ordre des rues.

Évidemment, tout ça ne s’est pas fait sous l’œil bienveillant de la population et, pendant des années, Max Van den Berg a subit les foudres de son conseil municipal, mais aussi des commerçants “effrayés” à l’idée que l’éloignement de la voiture signifierait l’éloignement de leurs clients. Mais évidemment, les commerçants de Groningue n’ont jamais fait faillite à la suite de la mise en place de ce nouveau plan de circulation. En revanche, l’usage du vélo y a considérablement augmenté. 60% des déplacements s’y font désormais toujours à bicyclette aujourd’hui.

Plan de circulation de la ville de Louvain remodelé en 2017 selon le modèle Van den Berg

Plan de circulation de la ville de Louvain remodelé en 2017 selon le modèle Van den Berg

Un modèle répliqué dans plusieurs villes

Le modèle “Van den Berg” peut ainsi paraître brutal dans la manière dont il a été mis en place à l’époque. Mais la philosophie derrière reste intéressante en matière d’équilibrage de l’espace public. Il s’agit ainsi de faire en sorte de réserver l’usage de la voiture à des entrées et sorties de la ville en fonction de son quartier de résidence, de ne l’utiliser que pour des trajets qui en valent la peine, et de privilégier les mobilités douces pour le reste. Le tout sans avoir besoin de recourir à des interdictions, la mise en place de ZFE ou de zones 30 ni de supprimer des places de stationnement, qui sont d’autres moyens utilisés par les collectivités pour rééquilibrer leurs transports.

En 2017, la ville de Gand, en Belgique, a décidé de mettre en œuvre ce modèle Van den Berg pour réduire l’usage de la voiture individuelle. Elle a conservé un centre-ville historique 100% piéton et divisé le reste de la ville en 5 districts qui ne peuvent être rejoints qu’en empruntant les boulevards périphériques.

Un an après sa mise en œuvre, le bilan s’est avéré très positif : +25% de déplacements en vélo, +8% de fréquentation du bus et une réduction de 12% d’automobilistes aux heures de pointe. Une initiative suivie par la ville de Louvain qui a aussi fonctionné : l’usage de la voiture y a diminué de 10% en un an.

Après l’exemple de Pontevedra, qui a réussi à devenir une ville “presque” sans voitures, voici donc un autre exemple qui prouve que le rééquilibrage de l’espace public au profit des mobilités douces est possible et envisageable à grande échelle.

Les Horizons
+ 53 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir