Quelles innovations pour une cité solidaire ?

20 Fév 2018

Dans le cadre de la nouvelle édition de l’Observatoire de la Ville, une soirée a été organisée le 30 novembre, sur le thème de la ville décloisonnée. Quelles innovations peuvent nourrir une cité solidaire ? Cette question a réuni experts, jeunes entrepreneurs et associations, à l’initiative de l’Observatoire de la Ville, laboratoire d’idées porté par la Fondation Bouygues Immobilier, du pop-up social le CentSept et du Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves), et a été introduite par Dounia Besson, Adjointe au Maire de Lyon, déléguée à l’Economie sociale et solidaire.

Conference "Quelles innovations pour une cité solidaire" organisée par l'Observatoire de la Ville

Les experts du renouvellement urbain, réunis pour l’occasion, ont tenu une table ronde riche d’enseignements pour relever le défi de l’innovation.

Valérie Petitbon, Directrice du marketing, de la communication et de la RSE pour Bouygues Immobilier, conduit la Fondation Bouygues Immobilier et en rappelle les missions « contribuer à rendre la ville plus humaine en mettant l’architecture au service de l’environnement et de la solidarité » ; une ambition au cœur de cette nouvelle session de l’Observatoire de la ville autour du décloisonnement recherché de la ville.

Mieux intégrer les habitants dans la création de la ville

Christian Devillers, architecte-urbaniste, insiste sur la nécessité, pour une ville innovante, de « mener un projet avec une intentionnalité, guidée par l’interaction avec les habitants », soulignant que « les acteurs de l’innovation sociale créent les conditions de rebond et sont en capacité de gérer les espaces temporaires inhérents au le projet urbain ».

Florence Lécluse, déléguée générale du CentSept, partage avec l’ensemble des intervenants la nécessité de mettre les habitants au cœur de l’innovation, tout en s’interrogeant sur le processus adéquat pour « faire émerger et pérenniser ces projets portés par les habitants, en insistant sur la construction de passerelles avec les entreprises privées, actrices du territoire »

Camille Bonnard, chargée d’innovation sociale, Est Métropole Habitat, évoque « le temps long, l’instauration de la confiance nécessaire pour développer des projets de territoire avec les habitants, qui deviennent ensuite des relais essentiels dans les projets urbains, sans qui on ne peut pas avancer ». Elle relate l’initiative VRAC, réseau d’achat en commun développé dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, qui contribue aujourd’hui à une vraie mixité sociale et produit de l’attractivité pour les quartiers populaires.

Conference Observatoire de la ville à lyon sur l'innovation sociale

Accompagner les pratiques collaboratives

Bruno Couturier, Directeur de projet renouvellement urbain à la Métropole de Lyon, tire des enseignements du travail mené depuis 15 ans sur le quartier de la Duchère, à Lyon. « Il faut sortir du mono-fonctionnel, et répondre aux besoins premiers des habitants avant de vouloir innover. Il faut éviter de décréter des usages, mais créer les conditions techniques et l’accompagnement qui les rendent possibles. Par exemple, créer une Vélo école pour apprendre ou ré-apprendre l’usage du vélo ; idem pour les futurs jardins partagés, avec au préalable un jardin pédagogiques, pour que les habitants s’approprient l’espace public ou privé de proximité ».

Edwin Mootoosamy, cofondateur de Ouishare, collectif dédié à l’émergence d’une société collaborative, évoque les recommandations de l’étude Sharitories, qui vise à comprendre, analyser et accompagner les pratiques collaboratives dans les territoires. « Il faut développer les chaînons manquants, ces espaces entre les petits entrepreneurs et les collectivités ou les grands groupes. En parallèle de l’émergence des grandes entreprises du digital, il se crée des petits projets et initiatives, des « petites mailles« . L’enjeu est de les mettre en réseau »

Pauline Neuilly, coordinatrice Rhône-Alpes de Mouves, souligne que le Mouvement des entrepreneurs sociaux a « un rôle majeur à jouer pour rapprocher les décideurs et les grandes entreprises des projets portés par les jeunes entrepreneurs sociaux, qui répondent au plus près aux réalités du territoire.

Des ateliers collectifs autour de start-up sociales ont souligné la vitalité des initiatives présentes dans la région lyonnaise autour des projets suivants : PICS, Les Etages Unis, Kwenzi, Déclic collectif, Clic and garden, A2Ages, Appart & Sens, Voisin Malin, Supermarché Demain.

 

Demain la Ville

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir