Vélo et habitat : une place à réinventer

29 Sep 2015

Plus de vélos, moins de voitures. La majeure partie des politiques des agglomérations en matière de mobilité vont dans ce sens. Et les infrastructures suivent : davantage de pistes cyclables, multiplication des parkings à vélo, aménagement du code de la route pour les cyclistes (autorisation de tourner à droite à un feu rouge…). Pourtant il est encore un endroit où le vélo a du mal à trouver sa place : notre bon vieil habitat collectif. Les parkings souterrains des immeubles sont, en effet, encore uniquement pensés pour la voiture et le vélo est bien souvent relégué dans un local peu reluisant et non aménagé. Comment améliorer le stationnement des vélos dans nos immeubles de logement ? Comment faciliter l’usage du vélo par des services intégrés ? C’est à ces questions qu’ont tenté de répondre les étudiants du Design Lab Ville Durable de l’École de design Nantes Atlantique, encadrés par Grégoire Barraud, architecte, et Bastien Kerspern, designer, en partenariat avec Nantes Habitat. Retours sur leurs réflexions.

Le bon vieux local à vélo de nos immeubles : un espace à réinventer. Crédits : Zélia Darnault

Le bon vieux local à vélo de nos immeubles : un espace à réinventer. Crédits : Zélia Darnault

Le local à vélo : une plateforme de services participatifs

François Cattoni, Thibaud Leduc et Meng Pan, tous les trois étudiants en quatrième année à l’École de design Nantes Atlantique, ont imaginé un local à vélo dont la fonction ne serait plus uniquement le stockage. Cet espace actuellement sous-exploité pourrait alors accueillir de nouveaux services en faisant appel à la participation des habitants de l’immeuble. Par exemple, pourquoi ne pas imaginer ajouter un service d’atelier de réparation de vélos où économie criculaire et pédagogie auraient toute leur place ? Ou, pour aller plus loin, pourquoi ne pas ouvrir le local à vélo sur son quartier en y intégrant des services d’aide et de travaux à la personne ou encore de transport de marchandises ? Bien-sûr, l’objectif premier est d’encourager à l’usage du vélo, mais en intégrant des services participatifs au bon vieux local l’espace devient alors un lieu de rencontres et de sociabilité, nouveau coeur de la vie collective de l’immeuble ou du quartier.

Un local à vélo comme espace créateur de services. Crédits : François Cattoni, Thibaud Leduc, Meng Pan, L'École de design Nantes Atlantique

Un local à vélo comme espace créateur de services. Crédits : François Cattoni, Thibaud Leduc, Meng Pan, L’École de design Nantes Atlantique

Une nouvelle forme de local pour inciter à la pratique sportive

Pour Sébastien Jardillier, Ying Tang et Marie Xambo, tous les trois étudiants en quatrième année à l’École de design Nantes Atlantique, c’est peut-être la forme du local à vélo qui est à réinventer. Et ces audacieux étudiants ont imaginé des formes pouvant inciter à la pratique d’autres sports. En utlisant les codes du sport urbain et notamment du parkour, le local à vélo peut devenir piste de skate board, lieu pour faire des pompes, des abdos, ou encore des tractions. Le mieux étant encore de laisser libre cours à l’imaginaire de l’utilisateur qui peut s’inventer ses propres exercices physiques. La modularité est donc le maître mot de ce projet. Et cette modularité va même jusqu’à proposer de s’approprier l’espace pour s’asseoir, se reposer … Différents modules peuvent prendre place à différents endroits dans la ville et ainsi créer un immense parcours de santé. Avec ce projet, le local à vélo sort de son traditionnel immeuble pour avoir un véritable rôle dans la ville

La forme du local à vélo peut être modulable et donner lieu à différents usages. Crédits : Sébastien Jardillier, Ying Tang, Marie Xambo, L'École de design Nantes Atlantique

La forme du local à vélo peut être modulable et donner lieu à différents usages. Crédits : Sébastien Jardillier, Ying Tang, Marie Xambo, L’École de design Nantes Atlantique

Et du côté de l’entreprise ?

Si la place du vélo est encore incertaine dans le logement collectif, que dire du monde de l’entreprise ? Rares sont celles qui proposent de véritables parkings à vélo qui pourraient inciter les travailleurs à utliser davantage la petite reine comme moyen de locomotion. Alors pour encourager à la pratique du vélo, Gabriel Gavira et Mélina Régent, étudiants en quatrième année à l’École de design Nantes Atlantique, ont imaginé un local qui puisse également servir de laboratoire collaboratif autour de la pratique du vélo. Pour Camille Morin, Thomas Barisset et Mathieu Michaud, également étudiants en quatrième année à l’École de design Nantes Atlantique, c’est l’aspect ludique qui doit primer. Ainsi, ils ont pensé un jeu de société pour encourager à la pratique du vélo.

Quelle place pour le vélo au sein de l'entreprise ? Crédits : Gabriel Gavira, Mélina Régent, L'École de design Nantes Atlantique

Quelle place pour le vélo au sein de l’entreprise ? Crédits : Gabriel Gavira, Mélina Régent, L’École de design Nantes Atlantique

Par Zélia Darnault, enseignante.

L'École de design Nantes Atlantique

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir