Top 5 des métiers dans la ville du futur

7 Oct 2013

La ville du futur ne deviendra pas plus verte, plus confortable ou plus smart d’un simple coup de baguette magique. Pour relever ce défi, il faut rendre certains métiers plus attractifs et en inventer de nouveaux. Présentation des jobs qui vont changer notre quotidien urbain.

Visuel tiré du film de science-fiction Retour vers le futur, de Robert Zemeckis (1985).

« 65% des écoliers d’aujourd’hui pratiqueront, une fois diplômés, des métiers qui n’ont même pas encore été inventés. » Cette prédiction du Département du Travail américain confirme une tendance qu’on pressentait depuis un moment : la double révolution écologique et numérique est en train de bouleverser le marché du travail. Et c’est en ville que cette mutation sera la plus sensible. Si les libraires, facteurs et autres éboueurs risquent de disparaître, de nouveaux métiers vont s’imposer pour répondre aux nouvelles exigences de la vie urbaine en matière de sécurité, de confort et de respect de l’environnement.

Fermier vertical

Avec six milliards d’urbains attendus sur la planète en 2050, l’autonomie alimentaire des mégapoles va devenir un enjeu politique majeur. D’où l’intérêt prononcé de tous les acteurs de la ville pour les fermes verticales, un concept imaginé en 1999 par Dickson Despommiers, professeur d’écologie à l’université Columbia de New York. Ces buildings vont permettre d’augmenter considérablement la production alimentaire, de limiter le recours aux pesticides et, surtout, de relocaliser la production et la consommation des produits. Mais, en plus de posséder le savoir de terrain d’un agriculteur « classique », les employés de ces fermes urbaines devront maîtriser les outils numériques, ainsi qu’un certain bagage scientifique. Il faudra, par exemple, être capable d’analyser la qualité de l’air, de régler les équipements de ventilation ou de coordonner les robots chargés des tâches les plus physiques. Pas simple, donc. D’après le bureau d’études londonien Fast Future, la profession de « fermier vertical » devrait émerger à partir de 2015.

Économe de flux

Dans Wall-e, le film d’animation des studios Pixar, tous les humains ont quitté la Terre. Seul un petit robot programmé pour trier les déchets est resté sur place.

Roi de la chasse au gaspillage, à la fois technicien et médiateur, l’économe de flux est un missionnaire de la cause écologique. Son rôle : tout faire pour réduire la facture énergétique des entreprises et des collectivités locales. Des communes aux offices HLM en passant par les hôpitaux et les établissements scolaires, toute une gamme d’espaces urbains ont en effet besoin de ses services. Dans un premier temps, il doit établir un diagnostic précis de la consommation énergétique d’un bâtiment. Chauffage, électricité, eau, froid, déchets… Il doit être polyvalent, capable d’intervenir sur tous les types de flux. Une fois qu’il a identifié les sources de gaspillage, il doit proposer des solutions techniques permettant d’économiser un maximum d’énergie. Enfin, l’économe de flux doit avoir le goût de la pédagogie puisqu’il est censé transmettre aux élus et aux utilisateurs des bâtiments quelques précieux conseils sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour limiter la consommation d’énergie.

Ingénieur rudologue

Dans Wall-e, le film d’animation des studios Pixar, tous les humains ont quitté la Terre. Seul un petit robot programmé pour trier les déchets est resté sur place.

1985. Le géographe Jean Gouhier invente la « rudologie » ou science des déchets. Discipline méconnue, située au confluent de l’économie, de la sociologie et de la géographie, la rudologie entend faire de nos poubelles « un indicateur social ». Aujourd’hui, la profession d’ingénieur rudologue est en plein essor. Parce qu’ils connaissent de près nos déchets, ces nouveaux savants sont capables d’organiser leur traitement et de décider de la pertinence de leur stockage. Demain, ils seront à la tête de nombreux centres de collecte, afin d’optimiser le recyclage du contenu de nos poubelles. De plus en plus d’ingénieurs rudologues s’orientent aussi vers la méthanisation, c’est-à-dire la production d’énergie à partir des déchets. Un métier d’avenir donc, à l’heure où les villes et les industries peinent encore à savoir que faire de leurs poubelles.

Géomaticien

Le géomaticien, c’est le cartographe du futur, le maître du « big data » dans l’espace urbain. Il est capable d’exploiter au mieux des images satellites, des textes, des statistiques et des données numériques pour établir des cartes intelligentes et des analyses spatiales qui peuvent aider les municipalités à prendre des décisions stratégiques. En croisant ses sources, en recoupant toutes les données auxquelles il a accès, le géomaticien peut, par exemple, évaluer le risque d’inondation dans un quartier ou planifier avec précision un itinéraire de collecte des déchets.

Musardeur

Pour beaucoup de citadins, la vie à l’ère numérique défile aussi vite que la timeline de Twitter. C’est le fameux phénomène d’« accélération » du temps, analysé en long et en large par le sociologue allemand Hartmut Rosa. Déjà, les stages de sevrage numérique et autres séjours de décompression dans un monastère en pleine campagne connaissent un franc succès. Mais le phénomène ne fait que commencer. D’après Anne-Caroline Paucot, auteure du site Dicodufutur.org et du livre Dico des métiers de demain, dans un futur proche, nous ferons bientôt appel à des « musardeurs », qui « mettront notre vie en pédale douce en nous proposant différents dispositifs de ralentissement ». Carte postale, rocking-chair, méditation… Le musardeur apprendra à ne rien faire, à créer de la lenteur dans un monde où avoir du temps sera devenu le luxe suprême. « Les musardeurs aideront à sortir de ce cycle infernal. Ils utiliseront sans doute les mêmes technologies qui ont favorisé l’accélération », écrit Anne-Caroline Paucot.

Quel métier n’existant pas encore pourrait changer demain la vie en ville ?

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir