Splendeurs et misères de l’étalement urbain

24 Sep 2014

Souvent décrié pour les ravages qu’il cause sur la biodiversité, l’étalement urbain a en tout cas un certain charme vu du ciel.

Étalement urbain sur l'île de Skye en Floride. Copyright : Christoph Gielen

Étalement urbain sur l’île de Skye en Floride. Copyright : Christoph Gielen

Voilà le constat qui s’impose quand on observe le travail photographique de l’allemand Christoph Gielen. Durant sept ans, l’artiste a saisi les formes géométriques originales des villes tentaculaires américaines sous un angle aérien. Des clichés spectaculaires, compilés dans le livre Ciphers (Jovis Verlag, 2013). « Ces espaces urbains sont les reliques d’une époque qu’on peut définir par sa foi aveugle en une croissance infinie » peut-on lire dans la préface de cet ouvrage, qui décrit les images de Gielen comme « un regard sur le microcosme de la non-durabilité à travers une loupe géante ». Autoroutes, parkings, échangeurs urbains… Les images de Gielen, saisissantes, donnent en effet à voir les excès de l’urbanisme d’un autre temps.

Le site du photographe Christoph Gielen : http://www.christophgielen.com/

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir