Skier sur l’incinérateur le plus performant du monde

8 Juin 2018

Alors que depuis plusieurs années le gigantesque incinérateur Amager Bakke est en construction à Copenhague, les plans définitifs de l’aménagement du toit ont été publiés par l’agence d’architecture SLA.

photo de l incinerateur et de la piste de ski

Crédit : Bjarke Ingels Group

L’ambitieux projet, mené par l’agence danoise Bjarke Ingels Group (BIG) visait à repenser le lien d’un tel bâtiment à la ville, de l’intégrer et de le rendre désirable. C’est ainsi que son toit en pente servira de piste de ski ! Conçue comme une piste enneigée de 440 mètres en hiver et un chemin de randonnée verdoyant l’été, le projet est également équipé de jeux pour enfants ou d’une voie artificielle d’escalade (la plus haute du monde). Outre ses vues panoramiques le bâtiment à haute performance énergétique est surtout l’incinérateur le plus efficace au monde. Il fait partie du plan de Copenhague de devenir une ville zéro carbone en 2025.

> Pour en savoir plus sur ce projet de piste de ski.

 

Usbek & Rica

Vos réactions

Thibault Turchet 11 juin 2018

Bonjour,
Voilà un projet qui n’est ni futuriste, ni ne fait envie.Ce n’est pas parce qu’il a l’air « innovant » et « original » qu’il est bien pour autant, et annonce ce qu’il faudrait faire pour une ville durable.
Pour mémoire, l’incinération des déchets est un traitement des déchets qui pollue (air, eau, etc.), détruit des déchets majoritairement compostables ou recyclables, qui coute cher, etc.
L’incinérateur de Copenhague est d’ailleurs un cas d’école d’usine surdimensionnée, qui va devoir importer des déchets pour continuer à fonctionner (cf notamment le documentaire réalisé par Arté).
Bref…
Bien à vous,

ccw 12 juin 2018

Bonjour,
Le projet architectural en lui même a un intérêt. La forme, aussi innovante et plein de bonnes intentions soit-elle, ne suffit malheureusement pas, à mon sens, à justifier le fond du projet !
 » incinérateur le plus efficace du monde » ? Peut-être en termes de « qualité » des rejets ? mais le meilleur rejet n’est-il pas celui qui n’existe pas? Voici un article qui explique comment ce projet remet en cause la possibilité pour le ville de devenir zéro carbone. http://www.liberation.fr/planete/2018/04/01/a-copenhague-l-incineration-des-dechets-dans-la-tourmente_1639815
Construit alors que le pays était déjà en surcapacité d’incinération, Copenhague doit à présent importer des déchet pour nourrir ce grand monstre affamé pour qu’il soit rentable (rentable pour qui, au fait?). C’est un frein à la réduction des déchets, dans un pays pas vraiment vertueux dans le domaine.
La vrai nouveauté serait d’arriver à réduire les déchets à la source pour réduire le nombre d’incinérateurs ! Regardez l’expérience des « villes zéro déchets » et par exemple Cappanori, en italie. Là on a un vrai projet de société porté par le citoyens, et non pas par ceux qui ont intérêt à ce qu’on produise toujours plus de déchets !

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir