Requalifier l’existant : la ville souterraine en (ré)aménagement

22 Juin 2017

Depuis quelques années, les questions liées à l’urbanisme souterrain ont le vent en poupe. Dans ces même colonnes, un certain nombre d’articles ont été publiés sur le sujet, rappelant sous divers angles les potentiels urbanistiques, architecturaux et sociétaux -, en même temps que les blocages et contraintes associés traditionnellement à ce mode d’aménagement. A la fois coûteux (notamment à cause des difficultés à rendre viable un espace enterré) et pas forcément très ragoûtant pour le commun des citadins, l’aménagement des souterrains urbains compte par ailleurs une multitude de potentialités stratégiques pour donner corps aux villes de demain.

Photo de personnes dans un souterrain

Les fantômes du passé, toujours utiles pour inventer demain – © murplejane sur Flickr

Si nous n’habitons pas encore littéralement les sous-sols urbains, une partie de ces espaces ont depuis longtemps été creusés et agencés par l’Homme pour différents usages, de la ligne de métro au réseau de traitement des déchets… Et parmi tous ces sites existants, certains sont désaffectés et méritent assurément un petit coup de neuf ! Alors, avant de creuser indéfiniment dans les entrailles de notre belle planète, pourquoi ne pas d’abord rénover nos excavations existantes ?

 

La ville palimpseste en paris

Après le – très médiatisé – appel à projet urbanistique “Réinventer Paris”, lancé par la Mairie parisienne entre 2014 et 2015, une seconde version est en cours depuis le 23 mai dernier. Intitulée “Les Dessous de Paris”, l’opération vise ainsi l’ambition et la créativité collective, en proposant aux acteurs variés de l’appel à projet des sites à réinventer et à requalifier, dont 26 enterrés sous les pavés de la capitale.

un parking

“Par ici l’innovation citadine !” – © Peter Rosbjerg sur Flickr

Les souterrains sont essentiellement vus comme des espaces de service et de relégation. Nécessaires pour le fonctionnement de Paris, via les réseaux de transport, d’égouts ou de chauffage, les parkings ou les caves, ils sont souvent cachés et sous-utilisés.

L’appel à projets « Les dessous de Paris » va permettre de révéler toutes leurs possibilités et de les faire connaître. Usages nocturnes, culturels, logistiques, sportifs, récréatifs : nous attendons des équipes qu’elles y inventent de nouvelles activités et libèrent leur imagination.” – Jean-Louis Missika, Adjoint à la Maire de Paris chargé de l’urbanisme sur le site officiel de l’appel à projets

A la fois lieux cachés et berceaux de nombreux fantasmes, les sous-sols de la ville s’abandonnent enfin aux mains des citadins… Entre réappropriation et innovation, les urbanités souterraines de demain ne demandent qu’à sortir de terre !

 

Urbanités sous-jacentes à creuser

Parmi les interstices à réinvestir dans une ville comme Paris, les stations de métro abandonnées sont sans surprise les reines de ce concours métropolitain. Mais au-delà des “stations fantômes” qui ont fait rêver plus d’un explorateur des profondeurs de la capitale, les couloirs et quais utilisés chaque jour par les citadins méritent également un petit coup de rafraîchissement !

 

Visuel d un metro

Une certaine idée de la “caverne aux merveilles” – © stimpy023 sur Flickr

Effectivement, différents niveaux de valorisation des espaces enfouis se superposent… Bien avant de creuser des gratte-terres babyloniens, ou même de transformer tel ou tel réservoir en piscine olympique, intéressons-nous aux galeries que l’on emprunte au quotidien. Sommes-nous aujourd’hui satisfaits de l’ambiance sordide des nos parkings souterrains et de la qualité de l’air de nos tunnels ? Pas franchement…

C’est justement l’un des défis qui a en quelques sorte été lancé à la RATP par une participante à la consultation citoyenne émise par l’opérateur de transports parisien en novembre dernier afin “d’améliorer ses services”. Parmi les idées qui ont eu le plus de succès auprès des Franciliens, on retient donc celle de Susana F. qui propose de végétaliser les espaces de transit, autant pour dépolluer “l’air irrespirable” qui y circule, que pour rendre plus agréable l’atmosphère confinée de nos quais et couloirs.

Bien qu’ils fassent beaucoup parler d’eux ces derniers temps, les souterrains de nos villes gardent mille et un mystères que les urbanistes et citadins du monde entier s’évertuent encore et toujours à élucider…Alors n’hésitons plus à enfiler frontale et bottes boueuses, car c’est peut-être sous nos pieds que se joue le plus palpitant avenir des villes !

Pour aller plus loin :

[pop-up] urbain

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir