Rencontre avec la réserve des arts, ces pro de la récup’

8 Oct 2015

Yves Carrey, HA Schult, Seo Young Deok, Jason Mecier, Brian Dettmer, Khalil Chishtee… Ces noms ne vous disent rien ? Pourtant dans le monde de l’art, ils sont très connus et leurs œuvres ont toutes deux points communs. Elles sont réalisées à partir de matériaux recyclés et sont réclamées dans de nombreux pays du monde entier.

Depuis plusieurs années, ces artistes comme de nombreux autres, peut-être moins connus, peuvent sillonner les étalages de leur « Caverne d’Ali-Baba ». Cet endroit qui regorge tout plein de trésors, ne demandant qu’à devenir des œuvres d’art possède un nom : « La Réserve des arts ». Cette association récupère des rebuts et chutes de matériaux issues des entreprises, les valorise et les revend aux professionnels de la création. Ils viennent d’ouvrir, il y a quelques mois à Pantin en région parisienne, leur atelier offrant ainsi aux artistes la possibilité de réaliser directement leurs œuvres au milieu de tous ces matériaux de récupération. Rencontre avec ces représentants du mouvement circulaire urbain.

En 2007, Sylvie Bétard et Jeanne Granger, deux passionnées d’art contemporain et d’écologie, se retrouvent autour du Projet K, à l’espace Krajcberg du musée Montparnasse. Ayant toutes les deux suivi des études d’art, elles sont impressionnées par l’engagement écologique du sculpteur polonais Krajcberg.

C’est à ce moment là, qu’elles décident de monter un atelier spécialisé sur les relations entre art contemporain et écologie. L’effet recherché était avant tout de sensibiliser les artistes et les spécialistes de l’environnement sur les liens qui peuvent se créer entre ces deux secteurs et ainsi leur permettre de se rencontrer. Elles font très vite le constat que souvent les artistes ne savent pas vers qui se tourner pour disposer de matériaux de seconde main. D’un autre côté, les entreprises elles-mêmes ne trouvent pas toujours d’utilité à leurs déchets, alors qu’elles souhaitent régulièrement s’en débarrasser.

Les seules journées de rencontres entre les artistes et professionnels de l’environnement ne suffisent donc plus. Après avoir étudié à New York un modèle proche de ce qu’elles souhaitaient mettre en place, elles décident alors de lancer la Réserve des Arts en novembre 2009, pour aboutir à la création en 2010, d’une première boutique éphémère au Palais de Tokyo ouverte et accessible à tous les intéressés, une fois par mois. Fortes de leur succès du Palais de Tokyo, elles ouvrent en 2011, une première boutique dans le 20e arrondissement de Paris.

Plus qu’une seule activité rémunératrice, Sylvie et Jeanne souhaitent promouvoir l’idée selon laquelle l’écologie est une révolution culturelle. C’est dans cette perspective que durant l’année 2011, elles continuent d’organiser des conférences dans les écoles d’art pour en 2012 monter de toutes pièces des actions événementielles de sensibilisation en entreprise. En 2014, elles ouvrent ainsi une nouvelle boutique dans le 14e arrondissement de Paris, rue Prévost-Paradol, pour laquelle elles établissent une convention avec plusieurs écoles d’art. Cette boutique, ouverte du mercredi au samedi, propose en plus des matériaux mis à disposition des créateurs, un espace Info Détente, un lieu d’informations et d’échanges dédié aux adhérents de l’association.

Car pour pouvoir profiter des joyaux de cette caverne d’Ali Baba, il faut d’abord être membre de l’association et surtout être un professionnel du secteur de l’art. Ainsi, une trentaine de métiers différents viennent se servir à la Réserve. Les trois objectifs de l’association sont clairs, il s’agit de réduire les déchets, de soutenir le secteur culturel par une aide matérielle et de promouvoir le réemploi.

En 2014, elles ouvrent l’Entrepôt de La Réserve à Pantin, un espace de 1.000 m2 au sein duquel les matériaux sont non seulement exposés pour être destinés à la vente, mais également stockés pour ceux qui ne sont pas vendus. Ici, tous les matériaux sont classés, pris en photos et directement mis en en rayon physique mais également en ligne dans ce qu’elles ont appelé Le valorisateur.

L’année dernière ce sont plus de 33 tonnes de matériaux qui sont arrivées à la Réserve et 16 tonnes qui en sont sorties. Leur recette pour parvenir à ce succès : des tarifs accessibles pour une économie précaire qu’est celle de l’art : 50% moins cher que les prix du marché.

Leur dernière idée, qui répondait avant tout à un besoin évoqué par bon nombre des adhérents de la Réserve, était de concevoir un atelier de fabrication attenant à l’Entrepôt. Après avoir donc lancé une campagne de financement participatif, elles réussissent à monter ce «  méga cocktail créatif, pour que tous puissent venir s’inspirer, réemployer, détourner, collaborer, révolutionner ! ».

Avec ces nouveaux ateliers, les créatifs peuvent fabriquer directement au milieu des matériaux et tout est réuni dans cet espace pour que les artistes s’y sentent au mieux : matériaux, machines et compétences. Ainsi, en surfant sur la tendance grandissante des fablabs et autres espaces de co-working, Sylvie et Jeanne permettent à qui le souhaite de gagner du temps, de l’énergie et du budget tout en participant activement à la réduction des déchets !

Un bel objectif qui ne fait que se renforcer puisque ces pros de l’économie circulaire continuent d’organiser des opérations de sensibilisation dans les écoles, auprès des professeurs et d’élèves. La Caverne d’Ali Baba mérite d’être connue de tous, et tout le monde peut y gagner !

La Boutique, rue Prévost Paradol, 75014 Paris, ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h.

 Les Atelier et l’Entrepôt, 53 rue Cartier Bresson 95 300 Pantin, ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h.

Rencontre avec la réserve des arts, ces pro de la récup’

Lumières de la Ville

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir