Quelle juridiction pour les mobilités bizarroïdes ?

7 Dec 2015

En ville, certains usages émergents peinent encore à se faire accepter par les gouvernances locales. A l’instar des “bricolages urbains”, de telles pratiques sont souvent inédites et donc mal comprises, et surtout portées par les citadins eux-mêmes, plutôt que par une autorité dite “légitime”. D’un territoire à l’autre, ces réappropriations urbaines seront donc plus ou moins tolérées ou soutenues par la puissance publique. A partir d’un fait divers dégotté dans notre veille, nous nous interrogerons aujourd’hui sur la difficile coexistence entre des tendances urbaines émergentes et les écosystèmes existants dans lesquels elles s’installent. Une manière de se projeter dans une ville de demain plus agile, qui aura su trouver les équilibres nécessaires à sa réinvention.

Tables de pique-nique motorisées : mais que fait la police ?

Le fait divers en question nous emmène aujourd’hui à Perth, en Australie, où plusieurs groupes de gens ont été pris en flagrant délit de déjeuner mobile sur des “tables de pique-niques motorisées” (sic). Alertées par les caméras de surveillance du trafic, les autorités locales sont depuis sur les traces de ces étrange pirates du bitume :

Police are concerned for the safety of those riding on the tables with no protective clothing, especially when on roads alongside motor vehicles. […] There are overall safety concerns particularly if a traffic incident was to occur, resulting in the persons subjecting themselves to potential injury.”

Logiquement, l’événement aura avant tout été abordé d’un point de vue juridique et sécuritaire. Effectivement, l’innovation en question présente certains risques évidents pour le trafic routier local. Pourtant, et bien qu’il s’agisse surtout d’un “délire” sans grande prétention urbanistique, cette table roulante pose une question éminemment contemporaine : quelle place accorder à la pause, dans nos espaces pétris par des flux ? Preuve que cet exemple reste loin d’être anodin, il fait écho à une initiative que le collectif ReBar avait déjà mis en œuvre pour leurs premiers Parking Day, en 2009. Quand on sait ce que Parking Day a ouvert comme perspectives à travers les métropoles du monde, on peut légitimement se demander si l’interdiction pure et simple de cette table mobile est vraiment la bonne solution.

Qui sait, le futur de la ville se dessine peut-être dans cette blague potache ?

Image de prévisualisation YouTube

Déjà en 2009, la bande de Parking Day expérimentait le pique-nique mobile (mais à une vitesse bien plus raisonnable…)

Les modes de demain auront du mal à s’installer…

Cette drôle d’expérience australienne est loin de représenter un cas extraordinaire dans le fascinant univers des urbanités émergentes… La liste est longue et ces dernières sont multiples. L’objectif n’est pas ici d’en faire une analyse exhaustive mais plutôt de comprendre les différents modèles d’aménagement que ces nouvelles pratiques engagent.

Ceci est un “Solowheel”, vous en aurez peut-être croisé un au détour d’une rue (presque) piétonne - Crédits Edmund White sur Flickr

Ceci est un “Solowheel”, vous en aurez peut-être croisé un au détour d’une rue (presque) piétonne – Crédits Edmund White sur Flickr

 

A l’heure actuelle, par exemple, de nouveaux modes de déplacement émergent en ville… posant un certain nombre d’épineuses questions pour le bon fonctionnement des espaces traversés. On pense par exemple à la série des innombrables “engins de déplacement personnels” (segways, gyroscopes, solowheels…) qui infiltrent notre veille et nos rues depuis quelques temps. Naturellement, ces moyens de transport hybrides – coincés entre skate/trottinette et scooter électrique – viennent chambouler les codes et les rythmes de la ville. Face à cette difficulté, certaines villes interdisent tout simplement leur usage dans les espaces publics afin de ne pas perturber la cohabitation des modes existants, déjà complexes. Mais d’autres s’interrogent à l’inverse sur les moyens de les intégrer à l’offre de mobilité existante, notamment dans une perspective d’intermodalité. L’avenir dira qui a tort et qui a raison (mais nous avons notre petite idée sur la question…).

Comment accueillir les nouvelles urbanités ?

Dans un registre autre mais finalement assez proche, on ne compte plus les réglementations testées sur une poignée d’allées piétonnes à travers le monde, ce afin d’améliorer la bonne entente entre différentes allures de déplacements urbains. Elles concernent généralement la séparation de trottoirs ou couloirs en deux voies distinctes pour deux types de flâneurs différents. Le plus expérimenté jusqu’à maintenant concerne celui qui distingue les passants (ou chalands, dans le cadre de galerie marchandes) rapides des plus lents. Ailleurs, comme en Chine, on trouvera certaines expérimentations séparant les marcheurs prostrés devant leur écran de smartphone de ceux qui… regardent devant eux lorsqu’ils se déplacent !

Que cela concerne une table de pique-nique roulant plus vite qu’un skate, ou une planche électrique dépassant les piétons, la problématique est la même. Comment intégrer de nouveaux modes de vie urbains dès lors qu’ils mettent en branle le bon fonctionnement des espaces qu’ils colonisent ? Comment accueillir de tels dispositifs innovants à l’échelle d’une ville par exemple ? Comment favoriser leur adoption par des milliers de personnes, si l’on juge qu’ils apportent quelque chose à la ville ? C’est une question large et complexe, que l’on n’a pas vocation à traiter dans son ensemble ici. Cependant, nous sommes persuadés qu’il faudrait lâcher du lest si l’on souhaite que telle ou telle urbanité fasse ses preuves dans la ville de demain… Fervents combattants d’une ville plus agile, nous bataillerons jusqu’à ce qu’elle advienne !

 

Pour aller plus loin :

 

 

[pop-up] urbain

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir