Parisculteurs, la capitale met ses toits au vert

30 Août 2016

L’appel à projets des Parisculteurs s’appuie sur les principes de la permaculture. L’objectif est de reverdir la capitale et de développer l’agriculture urbaine, à l’image d’autres villes comme Londres, New York ou encore Detroit.

pariculteurs aménagement urbain biodiversite

L’appel à projets des Parisculteurs s’inscrit dans un mouvement plus global qui cherche à reverdir les grandes métropoles mondiales © Mairie de Paris

100 hectares de toitures végétalisées, dont un tiers dédié à la production de fruits et de légumes, et ce d’ici 2020. Tel est le défi affiché par la Ville de Paris qui défend la pratique de la permaculture. Elle repose sur trois principes éthiques : prendre soin de la Terre, prendre soin des hommes et partager équitablement les ressources. L’appel à projets international des Parisculteurs, lancé en avril dernier par Pénélope Komites, adjointe au maire, met à la disposition des candidats 47 sites parisiens, pour une surface totale de 5,5 hectares. Le projet s’articule autour de deux programmes : la végétalisation et l’agriculture urbaine.

 

Murs, toit-terrasse ou souterrain

Pour Pénélope Komites, « Parisculteurs servira de catalyseur pour développer de nouveaux modes d’accès à la nature, en investissant les espaces disponibles au cœur du territoire parisien ». Murs, pleine terre, toit-terrasse ou souterrain, près de 1 200 personnes ont pu visiter en mai dernier les 47 sites retenus. Parmi eux, la médiathèque Françoise Sagan (10è), l’Opéra Bastille et les réservoirs de Belleville et de Charonne ont accueilli le plus grand nombre de visiteurs. Rétention des eaux pluviales, régulation de la température ambiante ou amélioration de la qualité de l’air sont autant de solutions concrètes apportées par la végétalisation.

mairie-de-Paris-parisculteurs-biodiversite

Il existe à Paris depuis le 30 juin 2015 un permis de végétaliser, toutes les idées sont les bienvenues. © Mairie de Paris

Fonction sociale des jardins dans les quartiers

Deux contraintes essentielles à prendre en compte pour élaborer les différents projets : le vent et la quantité de substrat qu’il est possible de monter sur le toit. En effet, impossible de déposer des tonnes de terre sur les surfaces en hauteur. Mais il existe aujourd’hui des moyens de pallier ces obstacles, en témoignent les activités des entreprises spécialisées comme Topager ou Abricotoit.

Si cultiver tous les toits de Paris ne suffirait pas à nourrir la population de la métropole, Antoine Lagneau, coordinateur de l’Observatoire de l’Agriculture urbaine et de la biodiversité de Natureparif, rappelle que « ces jardins ont bien d’autres fonctions que la production seule. Ils ont notamment une fonction sociale pour créer du lien dans les quartiers, une fonction pédagogique auprès des citadins. »

 

Focus sur quelques sites retenus 

La médiathèque Françoise Sagan :

La médiathèque, située près de la Gare de l’Est et inaugurée l’année dernière, offre un toit-terrasse pour un projet d’agriculture urbaine, avec la possibilité d’y installer un bar ou un café-restaurant. La vue sur la capitale est idéale.

Médiathèque Sagan agriculture urbaine aménagement urbain biodiversite

600m2 sont exploitables sur le toit de la médiathèque Françoise Sagan, une opportunité pour mêler « culture et agriculture urbaine. » © Ville de Paris Christophe Noel

 

L’Opéra de Paris :

5 000m2 de toit-terrasse face au génie de la Bastille. Le mur des arcades le long de la rue de Lyon peut également être aménagé. L’Opéra participera à hauteur de 300 000 euros pour la réalisation des travaux.

Bastille-Mélanie-Collé-toit-terrasse-biodiversite

Le toit-terrasse de l’opéra Bastille, assurément l’un des sites les plus emblématiques de cet appel à projets international. © Mélanie Collé

 

Le réservoir de Belleville :

Situé au 38 rue du Télégraphe et adjacent au cimetière de Belleville, le site de 1 200 m2 est destiné à l’agriculture urbaine. Il présente une « excellente exposition, plein Sud, en plus très peu exposé au vent ».

réservoir-Belleville-pariculteurse-biodiversite

Le mur le long du réservoir de Belleville pourra également être végétalisé. ©Jean-Pierre Viguié

Le réservoir de Charonne :

Ce site, d’une surface de 6 190m2, se trouve juste derrière le cimetière du Père Lachaise. Il s’agit du toit-terrasse du réservoir d’eau non-potable de Charonne. Un accès piéton sera réalisé depuis la rue Stendhal.

réservoir-Charonne-eagriculture-urbaine-biodiversite

Le réservoir de Charonne est l’un des 47 sites retenus pour Les Parisculteurs. © Jean-Pierre Viguié

 

Tous les lauréats seront connus d’ici la fin de l’année, certaines réalisations pourraient même voir le jour dès 2017. Par ailleurs, la ferme de Paris va bientôt proposer des formations en permaculture. Deux parcelles permettront aux parisiens de s’y initier.

 

Liste des conférences sur la permaculture :

« Une permaculture nourricière ? », le 22 septembre, Salle Olympe de Gouges (XIe) ;

« Permaculture et environnement », mi-novembre, Pavillon de l’Arsenal (IVe) ;

« La permaculture, une nouvelle culture de la ville », début 2017

« Tous permaculteurs ! », début 2017

 

En savoir plus sur l’appel à projets « Les parisculteurs » :

http://www.parisculteurs.paris/

#parisculteurs

Usbek & Rica

Vos réactions

Marconnot Olivier 18 septembre 2016

Nous développons des substrats pour l’agriculture urbaine riche et léger pour permettre la culture de légumes mais aussi de plantes ornementales.
Livraison en sac ou big bag.

Exemple jardin et agriculture urbaine en toiture:
-30% de base terreau (tourbe, écorces et compost végétal), 
-25% de fibres de bois Woodtech (assure la légèreté et l’aération du mélange),
-20% de fibres de coco, (assure le drainage, la stabilité et la structure du mélange dans le temps),
-15% de terre végétale tamisée, (assure la stabilité et le maintien des nutriments dans le temps), 
-10% d’Argile expansée concassée (assure la structure, l’allègement du substrat et sa porosité (bonne aération)).
  
+ Engrais organique
Poids : 450 kg/m3

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir