Murs pignons et cours intérieures : des espaces vitaux à réinvestir !

5 Jan 2015

Quels rapports entre une toile de Pollock et l’aménagement de nos villes ? Comme les peintures du maître américain, l’espace urbain est fait de pleins et de vides qui structurent la ville et forment un parfait équilibre. Pourtant, aujourd’hui, on polisse les formes, on bouche les trous, on remplit les vides. Or les vides de l’espace urbain sont vitaux dans la ville dense de demain et nous avons besoin de ces transitions entre l’espace public et privé. Ces lieux résiduels forment autant d’espaces vacants sans fonction véritable à investir et à revaloriser. Focus sur les murs pignons et les cours intérieures, deux atouts négligés de nos villes.

Murs pignons et cours intérieurs ; Copyrght : Iris Devais

Les murs pignons et les cours intérieures sont deux espaces vitaux de nos villes à réinvestir ; Copyright : Iris Devais

Les murs pignons : transformer les défauts en atouts

Un mur pignon, ou mur aveugle, est un mur qui ne possède pas d’ouverture et qui est donc dépourvu de portes et de fenêtres. Il est un résidu des transformations des villes et naît de la mort du bâtiment adjacent. Et les causes sont multiples : nouvel alignement, percement de la voirie, rénovation, curetage ou encore bombardements ; à chaque mur aveugle son histoire particulière. La publicité s’est souvent emparée de ces espaces comblant ainsi les vides. Ce sont des surfaces que l’on n’imagine pas constructibles dans la logique actuelle foncière et réglementaire mais qui pourraient être investis pour densifier la ville et la renouveler. Car en effet, du fait que ces murs n’étaient pas prévus pour être découverts, ils sont sujets à de gros problèmes d’équilibre au niveau du sol, de fragilité, d’esthétique, d’étanchéité, de perméabilité, d’isolation thermique et phonique. Les habitations bordant ce type de murs deviennent alors de véritables passoires thermiques. Alice Le Mouël, étudiante en cinquième année à l’Ecole de Design Nantes Atlantique, a choisi de partir de ces points faibles pour proposer des solutions : « j’ai voulu donner aux murs aveugles un rôle de levier dans la ville. J’ai donc imaginé une solution environnementale productrice d’énergie au niveau de ces murs qui le protègerait également en empêchant les perditions de chaleur (mur végétal, récupérateur d’eau de pluie, panneaux solaires par exemple)« .

Extension autonome habitat ; Copyright : Alice Le Mouël

Extension autonome habitat ; Copyright : Alice Le Mouël

Alice Le Mouël souhaite redonner vie aux murs pignons grâce à une extension du logement existant.
Extension autonome habitat ; Copyright : Alice Le Mouël

Pour Alice, le mur aveugle est une véritable source d’inspiration créative : « j’ai également pensé à les parer d’une extension au logement existant pour intensifier mais aussi révéler la ville en proposant un parcours au niveau des murs aveugles pour offrir un nouveau point de vue : la ville vue des toits. On peut aussi imaginer remettre au goût du jour la fonction principale du mur aveugle comme support d’affichage en proposant une solution alternative de projection des publicités à même les murs pour limiter la prolifération des panneaux publicitaires« . Avec ses nombreux projets, Alice souhaite démontrer que la ville durable s’attachera à revaloriser ses murs pignons.

Les cours intérieures : des espaces à revaloriser

Mutation cour intérieure ; Copyright : Iris Devais

Iris Devais propose une mutation de la cour intérieure afin d’en faire un véritable lieu de vie ; Copyright : Iris Devais

« Appartement à louer, sur cour« . Si sur le papier l’annonce peut plaire, en réalité la présence d’une cour dans un immeuble est souvent signe de manque de luminosité et de promiscuité encombrante. Pourtant, la cour intérieure est un réel atout et un potentiel de ressources à déverrouiller pour en intensifier les usages. Les politiques ont d’ailleurs de plus en plus conscience des atouts d’une cour pour améliorer la qualité de vie de la ville, embellir et enrichir le patrimoine. Par exemple, l’immeuble de Renzo Piano dans la rue de Meaux à Paris, dessine en son centre un jardin intérieur qui fonctionne comme un tableau changeant au rythme des saisons. Iris Devais, étudiante en 5ème année à l’Ecole de Design de Nantes Atlantique, s’est elle aussi intéressée au potentiel des cours intérieures pour son Projet de fin d’Etudes. Pour elle : « il faudrait ouvrir ces extensions du logis, pour qu’elles redeviennent ces espaces de sociabilité que les espaces publics ne peuvent remplacer. La cour est un espace centripète et isolé de par sa forme mais deviendrait un espace centrifuge qui s’étendrait à chaque cellule de logements. L’ouverture des espaces intérieurs de l’habitation se fait donc en sur-épaisseur, c’est-à-dire en prolongement de l’habitat, telle une annexe spatiale au logement. Elle offre aux pièces humides donnant sur la cour (la cuisine et la salle de bains) un espace supplémentaire de stockage. L’idée étant de mettre en valeur la technicité inhérente à l’espace de la cour et d’en faire un espace autonome ». Cette nouvelle enveloppe proposée par Iris agit comme un filtre utilisé comme un atout d’amélioration thermique et solaire qui réfléchit, par sa surface vitrée, la façade historique opposée. « Mon projet exige du designer un positionnement clair : c’est dans le souci du détail simple et discret qu’une nouvelle enveloppe mettra en valeur le contact entre les usages historiques et actuels dans une tonalité qui semble déjà inscrite dans le paysage. L’intervention par le design proposera donc une mutation de la cour intérieure afin d’augmenter sa valeur patrimoniale et de faire de cet espace cour un second lieu de vie« .

Par Iris Devais, Alice Le Mouël, étudiantes en 5ème année à l’Ecole de Design Nantes Atlantique option Mutations du cadre bâti, et Zélia Darnault, enseignante.

L'École de design Nantes Atlantique

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir