La lune : des potentialités pour l’espace public

11 Avr 2018

Il est des domaines qui fascinent, qui obsèdent les hommes, et ce depuis des millénaires.  La lune en fait partie. Depuis qu’on lui a marché dessus, les rêves de conquête se multiplient. Récemment, c’est la start-up allemande PTScientists qui a annoncé le déploiement d’un réseau 4G sur la lune, à l’occasion du cinquantième anniversaire du petit pas pour l’Homme, en 2019. Selon son fondateur, « il s’agit  d’un premier pas crucial pour l’exploration durable du système solaire. Pour que les humains puissent quitter leur berceau sur la Terre, nous avons besoin de développer des infrastructures au-delà de notre planète ». Sans aller jusqu’à ces projets pharaoniques, peut-on imaginer vivre davantage avec la lune, tout en gardant les pieds sur terre ?

Le 1er homme sur la lune

Et si après avoir cherché à conquérir la lune on lui faisait davantage d’espace dans nos vies sur terre ? © Nasa

La lune influence notre quotidien

Avant d’avoir voulu la dominer, la lune était un astre auréolé de mystères dont l’influence sur notre quotidien était très importante. La lune inspire les croyances et les mythes dans toutes les cultures. Par exemple, elle est source de fantasmes et de peur, avec des légendes comme celle des loups-garous. Mais elle est aussi de façon plus pratique un point de repère aussi bien géographique que temporel. D’ailleurs, certaines fêtes religieuses comme Pâques ou le Ramadan sont toujours fixées en fonction du cycle de la lune. Des agendas lunaires permettent également de déterminer des périodes plus propices pour certaines actions en fonction du cycle lunaire : le jardinage, la coupe des cheveux… Des études scientifiques tendent aujourd’hui à prouver que la lune exerce une influence sur certains comportements : par exemple, les animaux seraient davantage agressifs les nuits de pleine lune, ou encore la qualité de notre sommeil serait altérée. Si certains de ces faits relèvent davantage de la croyance, il n’en demeure pas moins que la lune a des impacts réels sur la terre, comme les marées, par exemple.

La lune source de mythes et légendes comme celle bien connue du loup-garou

La lune source de mythes et légendes comme celle bien connue du loup-garou

La lune et la ville durable

Si la lune revêtait donc une importance capitale dans nos sociétés anciennes, aujourd’hui nous semblons avoir perdu ce rapport à la lune. Une des raisons les plus simples à cela est que la lune est de moins en moins visible dans nos villes, à cause de la pollution aux particules mais aussi de la pollution lumineuse qui nous empêche de bien voir notre ciel. Pourtant, la lune aurait tout intérêt à trouver sa place au sein de la ville durable. À l’instar du soleil, la lune est une source de lumière naturelle. L’enjeu est donc de réduire l’éclairage public et ainsi la pollution lumineuse et ses impacts, aussi bien en termes écologiques qu’économiques. Mais les enjeux sont aussi pédagogiques, il s’agit de réapprendre à connaître notre ciel et ses astres. D’autre part, le rythme de la ville ne nous permet plus aujourd’hui de prendre le temps d’observer la beauté et la poésie qui se dégagent de la lune. Alors comment ancrer la lune dans une rythmique urbaine ?

Prendre le temps de vivre à nouveau avec la lune pourrait aussi être l’un des objectifs de la ville durable

Prendre le temps de vivre à nouveau avec la lune pourrait aussi être l’un des objectifs de la ville durable

Revaloriser la lune

Revaloriser la lune dans notre quotidien, c’est justement l’objet du Projet de Fin d’Études de Mégane Collet, étudiante en deuxième année de cycle master Ville Durable à L’École de design Nantes Atlantique. Pour Mégane, la lune pourrait redevenir un outil de mesure au sein de l’espace public : « il s’agit de se reconnecter les usagers à ce rythme ancestral grâce à une prise de conscience quotidienne des changements de la lune et de leurs effets. Je souhaite mettre en avant les cycles de la lune et montrer leurs potentiels ». Ainsi, Mégane a proposé « Lunatique », une installation dans l’espace urbain permettant d’offrir aux usagers une nouvelle expérience autour de la lune. Cette scénographie urbaine permettrait d’apprendre sur la lune de façon plus ludique et de ralentir les modes de ville par la contemplation et des expériences remettant en avant des rythmes ancestraux. Les utilisateurs peuvent également s’intéresser aux bons gestes du quotidien à adopter selon certaines périodes. « Sur la vitre, les différentes constellations du zodiaque sont représentées par de la gravure, un système d’éclairage vient illuminer la constellation dans laquelle la Lune passe à ce moment. Pour cela toute la plateforme se déplace et grâce au programme la constellation se retrouve devant la source de lumière ». Ainsi, la jeune designer propose un espace permettant la contemplation et la reconnexion avec la lune. Être dans la lune tout en gardant les pieds sur terre…

Revaloriser la lune dans l’espace public

« Lunatique, une installation proposée par Mégane Collet pour revaloriser la lune dans l’espace public © Mégane Collet

L'École de design Nantes Atlantique

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir