L’ère de l’engaged city plus que des smart cities

12 Oct 2016
vancouver engaged city smart cities

La municipalité de Vancouver est la première à avoir pensé le concept d’engaged city. © JamesZ_Flickr

Guillaume Degroisse retrace l’histoire des « smart cities » pour mieux démontrer que l’époque d’aujourd’hui est celle des « engaged city ». La ville intelligente au sens purement technologique n’a pas fait ses preuves. Les villes de Songdo en Corée ou de Tianjin en Chine n’ont pas attiré les milliers d’habitants escomptés. Si la technologie permet en effet d’optimiser les services de la ville, les habitants doivent être invités à participer à la fabrique de la ville. Le journaliste prend en exemple Vancouver où le conseil municipal a mis en place dès 2013 l’idée  d’ « engaged city » : il s’agit d’une ville dans laquelle les habitants sont engagés et prennent position en vue de redynamiser la démocratie locale. Guillaume Degroisse cite aussi Paris et la mise en place du budget participatif, signe notable d’une évolution, pour que le digital se mette au service des citoyens.

 

Un concept à découvrir sur L’Atelier !

 

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir