Le temps des retours

8 Jan 2015

Un retour n’est jamais évident, pendant six mois nous étions devenus proches d’une Asie qui nous semblait lointaine avant le départ. Parfois elle continuait à nous désorienter, mais à chaque fois nous étions rattrapés par la douce poésie du voyage, ce qui nous rassurait. Un continent qu’en six mois nous avons à peine survolé, malgré la richesse de nos pellicules, de nos souvenirs et de ce que nous avons appris. Tant de choses restent encore à découvrir. L’Asie est parfois une terre des excès mais aussi de l’une des plus grandes finesses architecturales ; nous avons essayé d’observer et de questionner le sujet de l’habitat à travers elle.

Portraits rencontres - Asie ; Crédits : A la bonne échelle

Portraits de maisons en Asie ; Crédits : A la bonne échelle

Nous ne sommes pas les premiers et nous ne serons pas les derniers à vanter les mérites et les qualités des civilisations asiatiques. En architecture bon nombre de pairs avaient déjà comblé nos lectures à leur sujet mais nous étions heureux de pouvoir enfin les expérimenter. Au cœur des territoires, loin des villes, il était plus facile pour nous de tutoyer les expressions pures de l’architecture de l’habitat traditionnel ou vernaculaire. Certaines de ces rencontres au bout du monde étaient simplement humaines, sans aucun interprète et sans langue commune, nous arrivions à nous comprendre. Le langage des signes et des sourires nous emmenait au cœur de leurs maisons et nous permettait de partager leur intimité. A d’autres moments, nous étions pris dans de longues discussions et de longs débats avec des architectes et des spécialistes de l’endroit où nous nous trouvions. Rencontrer et échanger avec les locaux, ou avec ceux adoptés par les pays, était aussi primordial au projet. Nos échanges avec eux ont construit le discours de nos textes et de nos films. L’Asie a donc toujours un goût d’authentique qui nous a enivré pendant le voyage, source d’exotismes, mais aussi d’inspiration et de respect lorsque nous rencontrions des architectures encore préservées de certains dogmes du monde contemporain.

Portrait maisons - Asie ; Crédits : A la bonne échelle

Portraits de nos rencontres ; Crédits : A la bonne échelle

L’architecture traditionnelle semble être une source de bon sens, où certaines des traditions sont ce qui devrait redevenir des réflexes architecturaux pour les concepteurs. La logique a su aussi laisser s’exprimer, dans ces exemples-là, toute la richesse d’une culture et de ses expressions architecturales. L’efficience et la rationalité repérées dans un grand nombre d’exemples n’a en rien appauvri leurs architectures.

ALBE - Chine ; Crédits : Louaï Gahmi

Antoine Dubois, Jérémy Coste, et Tristan Terisse à Lijiang, Chine ; Crédits : Louaï Gahmi

L’Asie se développe aussi incroyablement, partout il y a des chantiers, nombre des plus grandes métropoles mondiales tiennent place sur ce continent. Avant le départ nous avions peur de la ville générique, qui se développe à grands pas dans toutes les métropoles autour du monde, qu’il n’y ait plus que quelques modèles de maisons ou d’appartements à choisir dans un catalogue uniformisé. La caricature était là et le refrain qui enferme la maison dans une boite nous n’en voulions pas. Le destin de l’habitat est loin d’être figé, nous sommes aussi allés interroger des exemples contemporains. Partout sur notre parcours, les gens semblent s’interroger, et cultiver leurs habitats. Même si certains vocables architecturaux s’uniformisent entre les pays, les habitudes propres aux cultures ne semblent pas s’effacer. Elles restent et s’expriment au travers d’une urbanité contemporaine. L’architecture des villes mondes n’étouffe finalement pas les cultures, elles deviennent dans leurs faisceaux leurs terrains de jeux et le lieu de leurs expressions. Dans ces territoires que le monde contemporain invente et réinvente sans cesse, la ville est devenue cosmopolite, les échanges sont désormais plus que possibles et ils semblent réduire certains des clivages culturels qui pourraient encore exister.

Dans l’évolution du lieu de vie des Hommes, l’architecture, en tant qu’acteur privilégié doit trouver de nouvelles réponses et faire face parfois à de nouveaux contextes singuliers. Ce que nous retiendrons de nos expériences est que pour produire une architecture plus juste, il faut aller étudier l’ensemble des traits et des caractères du contexte où elle s’insérera. Beaucoup de clés et de réponses architecturales y résident.

Architecture by Road

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir