La ville de demain sera dense

11 Fév 2007

Dans l’imaginaire collectif, la densité urbaine évoque spontanément le phénomène de congestion, la paupérisation et l’émergence de problèmes sociaux. Cette idée reçue est la conséquence des grands ensembles des années 60, associée au désir très majoritaire d’habiter une maison individuelle. Pourtant, la densité urbaine est perçue par les spécialistes comme une opportunité pour la ville de demain…

Synthèse des débats « Densités urbaines : quelles opportunités pour les villes de demain ? »

densité urbaine observatoire

Densité urbaine et graffitis. Crédits : Manon O. Flickr

Pour ou contre la ville dense ?

Le constat est clair : la densité urbaine permettra de résoudre la crise du logement, tout en étant économique et conforme aux normes environnementales. Néanmoins, elle doit aussi répondre aux désirs de la population. Un effort pédagogique est nécessaire pour démontrer qu’une ville peut être à la fois dense et préserver les individualités. C’est tout l’enjeu de la perception : un environnement dense est mieux perçu s’il est accompagné de la présence de services et de commerces. Cela permet d’atténuer l’importance accordée à la maison individuelle, encore considérée comme valeur-refuge.

Les désirs d’habitat façonnent la ville

La densification provoque encore un fort rejet. Pour autant, les désirs de la population s’avèrent contradictoires, puisque la demande est forte en matière de proximité avec le lieu de travail, les écoles, ou encore les commerces. La maison individuelle correspond à une étape de vie fondamentale, celle de la famille et des enfants. Sa perception peut prendre différentes formes : avec un jardin, de l’espace, un accès individuel… Mais la capacité d’achat des primo-accédants est étroitement corrélée à l’emplacement géographique : elle diminue en centre-ville, et elle augmente dans les zones périurbaines.

Réinventer une France de bâtisseurs

Dans les années 70, 110 000 logements étaient construits en Ile-de-France. Aujourd’hui ce chiffre a chuté à 45 000 logements. Ces bas niveaux de construction n’ont pas pris en compte les évolutions sociales qui ont provoqué une hausse qualitative de la demande. Les maires rencontrent des difficultés à faire accepter la nécessaire évolution du tissu urbain, un certain degré de densification et la construction d’une proportion de logement social. Les procédures administratives sont lourdes, et le cadre juridique est instable. La France doit d’urgence revoir l’attribution du pouvoir d’urbanisme, dont le morcellement entre différents échelons cause la pénurie de logements. De la même manière, la construction immobilière ne laisse pas de place suffisante au travail original des petits artisans et des PME, qui pourraient incarner le renouveau dont la France a besoin.

A moyen terme, des procédures administratives accélérées permettraient de faire face à la demande de logements. Une intervention publique beaucoup plus énergique dans le domaine de la planification urbaine doit être encouragée, assortie de solutions nouvelles d’urbanisation. Enfin, il est impératif de renouveler la création d’habitats accessibles, afin de réguler le prix du marché de l’immobilier.

Quel visage aura la ville européenne durable du XXIe siècle ?

On peut imaginer que les formes urbaines de la périphérie d’aujourd’hui seront une source d’inspiration pour densifier les espaces au sol, et deviendront des espaces recherchés. Le modèle d’une grande périphérie basée sur des étendues agricoles et boisées côtoyant des espaces de loisirs et d’urbanisation, pourrait être une structure urbaine nouvelle et adaptée.

Nous devons refonder les valeurs de la ville européenne durable du XXIe siècle. Celle-ci devra associer la ville, la périphérie et le reste du territoire. Cela commence dès aujourd’hui par la transformation des représentations et des pratiques, en acceptant la densité à deux conditions : la diversité sociale et le respect de l’environnement. Et par dessus tout, la ville ne sera durable que si on encourage la participation active de la population à la définition et à la gestion environnementale de son cadre de vie…

Pour télécharger le cahier de l’Observatoire de la Ville sur le thème « Formes d’habitat et densités urbaines : Quelles opportunités pour la ville de demain ? » cliquez ici

Demain la Ville

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir