Grenoble se convertit aux « moutondeuses »

26 Juin 2014

Depuis le mois d’avril, quatre brebis, un bélier et cinq agneaux broutent paisiblement sur les pentes de la colline de la Bastille, à Grenoble.

Moutons broutant dans le parc de la Citadelle, à Lille.  Copyright : Lamiot / Wikimedia

Moutons broutant dans le parc de la Citadelle, à Lille. Copyright : Lamiot / Wikimedia

Il s’agit de moutons de Soay, une espèce qui s’adapte à tous les types de terrains et n’a pas besoin de beaucoup s’alimenter. « Ces moutondeuses à gazon vont éviter le recours à une tonte humaine avec des machines thermiques », a déclaré Pierre Mériaux, conseiller municipal au tourisme, dans les colonnes du Dauphiné Libéré. Cela dit, l’initiative grenobloise n’est pas une première. Depuis quelques années, des villes comme Lyon, Lille, Issy-les-Moulineaux ou, plus récemment, Mont-de-Marsan, ont également eu recours à cette technique de tonte écologique et efficace, qui permet de sensibiliser les habitants à la question de la biodiversité urbaine à peu de frais. « Tout ce qui contribue à ramener des animaux en ville est utile », estimé Eric Piolle, le nouveau maire (EELV) de la préfecture iséroise.

Retrouvez plus d’informations sur le site du Dauphiné Libéré

Usbek & Rica

Vos réactions

Fleuret 23 septembre 2014

Sans oublier les moutons de la Ferme du Bonheur qui sont en action sur le campus de Nanterre !

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir