Ginko, l’éco-quartier au service du vivre ensemble

19 Avr 2013

Respecter l’environnement et favoriser la mixité sociale tout en offrant aux citoyens un cadre de vie remarquable : c’est l’équation complexe qu’est parvenue à résoudre l’éco-quartier Ginko, situé en bordure du lac de Bordeaux. Symbole de ce projet : la conciergerie solidaire, lieu d’échanges et de rencontres inédit à l’échelle d’un quartier.

Ginko

L’éco-quartier Ginko est situé en bordure du lac de Bordeaux. © Arthur Pequin

Devenir une métropole durable, capable d’accueillir 100 000 habitants supplémentaires à l’horizon 2030. Telle est l’ambition de Bordeaux, souvent présentée comme une ville modèle en matière d’aménagement urbain. Après l’arrivée du tramway et la reconquête des quais, la ville de Montesquieu mise sur la construction de plusieurs écoquartiers pour achever sa mutation.

Situé en bordure du lac de Bordeaux, Ginko est le fleuron de cette politique ambitieuse. Le projet, dont la réalisation a été confiée en 2006 à Bouygues Immobilier, entend d’abord être un modèle en matière de respect de l’environnement. Au coeur de cette stratégie : la réduction de la consommation énergétique grâce à des bâtiments éco-performants et une priorité donnée aux énergies renouvelables. Un réseau de chaleur a notamment été construit autour d’une chaufferie biomasse bois-huile, alimentée par les déchets des exploitations forestières landaises et les résidus des fabricants d’huile bordelais. L’éco-quartier privilégie les mobilités douces avec 6 km de pistes cyclables et un système de pédibus pour accompagner les enfants à l’école à pied. Le transport collectif n’a pas été oublié puisque le tramway permettra en janvier 2014 de rallier le centre-ville en seulement 15 mn. « Nous menons aussi régulièrement des actions de sensibilisation auprès des habitants de Ginko, sur la collecte des déchets par exemple » explique Idane Talmi, responsable de la communication sur ce projet chez Bouygues Immobilier.

« Une sorte de laboratoire »

Pour garantir le vivre ensemble, l’éco-quartier a fait de la mixité une priorité. En 2017, quand les dernières familles auront emménagé, Ginko abritera ainsi 35 % de logements sociaux. La mixité sera aussi générationnelle et fonctionnelle, avec de nombreux commerces de proximité, une maison polyvalente et l’ouverture dès l’été 2013 du parc Denis et Eugène Bülher, qui devrait devenir à terme le point de rencontre emblématique du quartier.

Ginko, l'éco-quartier du lac de Bordeaux

Ginko entend être un éco-quartier modèle en matière de mixité sociale, mais aussi architecturale et fonctionnelle. DR

Mais l’originalité du projet Ginko réside dans l’ouverture d’une Conciergerie Solidaire, un service de proximité courant en entreprise mais encore jamais expérimenté à ce jour en France à l’échelle d’un quartier. Ouverte de 17h à 20h en semaine, cette conciergerie, qui emploie notamment quatre salariés en parcours d’insertion, proposera différents services (livraison de pain et de journaux, aide aux démarches administratives, pressing, baby-sitting, etc.). Les habitants peuvent notamment, s’ils le souhaitent, avoir un casier à leur disposition pour déposer et récupérer leurs commandes. « La conciergerie est une sorte de laboratoire, permettant d’évaluer les bonnes pratiques à pérenniser » explique Sylvain Lepainteur, responsable de la société Club Services Sud-Ouest, qui gère la Conciergerie Solidaire. « L’idée est que ce lieu devienne un espace où l’on crée du lien social, où l’on crée de la vie. Car pour l’instant, tout est encore neuf ici. Même les habitants… »

L’ouverture d’une conciergerie solidaire dans votre quartier serait-elle utile ?

 

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir