En 2016, l’Écosse fête son architecture

25 Jan 2016

Après la gastronomie en 2015, l’Écosse célèbre cette année l’innovation, le design et l’architecture. La programmation invite à redécouvrir sous un angle nouveau un pays fier de ses créateurs et de ses nombreux chefs-d’œuvre architecturaux.

Dans le cadre du festival d’architecture organisé par l’Écosse, plus de 400 évènements et expositions seront organisés tout au long de l’année 2016. Objectif : rappeler au plus grand nombre « l’impact de l’architecture sur chacun ». « L’architecture est une part essentielle de la culture écossaise », rappelle Fiona Hyslop, la ministre de la culture écossaise, qui pilote ce festival.

Parmi les grands noms de l’architecture écossaise, on peut citer notamment Robert Adam ou Charles Rennie Mackintosh, éminent représentant du mouvement Art Nouveau au début du XXe siècle. On doit notamment à ce dernier les dessins de l’école d’art de Glasgow, l’une des plus reconnues en Europe en matière de design et de recherche artistique. Le festival sera aussi l’occasion de découvrir les collections de la National Gallery d’Édimbourg, bâtiment emblématique de l’architecture néo-classique. Par ailleurs, le Musée national à Édimbourg inaugurera en 2016 dix nouvelles galeries consacrées à l’innovation et au design. Enfin, à la fin du mois de juillet, la Scottish Design Expo permettra de découvrir dans la capitale le meilleur de la création écossaise, en parallèle du très reconnu Festival International d’Édimbourg, qui attire déjà chaque année des milliers de visiteurs.

Temple inca couvert de lierre

Les ruines du St Peter's Seminary seront ouvertes au public lors du festival Hinterland de mars 2016. © Flickr

Les ruines du St Peter’s Seminary seront ouvertes au public lors du festival Hinterland de mars 2016. © Flickr

Le St Peter’s Seminary, à Cardross, est un mythe écossais. Le séminaire, construit dans les années 1960, a été laissé à l’abandon depuis une trentaine d’années. Ne restent aujourd’hui que les ruines de l’édifice. Du 18 au 27 mars 2016, le site accueillera le festival Hinterland. Cet événement « va offrir à tout le monde la chance de visiter ce site à un moment clé, celui de son évolution. C’est un héritage très important pour le public, en Écosse et au-delà », estime Angus Farquhar, directeur de l’association culturelle de Glasgow. Le site a tout pour plaire. Perdu dans une forêt non loin de Glasgow, conçu par les architectes Andy Mac Millan et Isi Metzstein, tous deux membres du cabinet Gillespie, Kidd & Coia, l’édifice a des airs de temple inca moderniste, à la structure de béton et de verre aujourd’hui recouverte de lierre. Mais, de Glasgow à Dundee, d’autres évènements permettront de découvrir le savoir-faire des « starchitectes » écossais.

The Lighthouse, le « phare » de Glasgow

Le phare de Glasgow est la « Cité de l'architecture et du design en Grande-Bretagne » depuis 1999. © DR

Le phare de Glasgow est la « Cité de l’architecture et du design en Grande-Bretagne » depuis 1999. © DR

Ce centre culturel permet à l’Écosse de « rayonner » en Grande-Bretagne et au-delà. Il s’agit des anciens locaux du Glasgow Herald. Aujourd’hui, le site est entièrement dédié au design et à l’architecture. Le phare sera l’un des épicentres des différentes manifestations programmées entre mars et octobre 2016.

Le Clyde Auditorium

Le Clyde Auditorium se situe le long de la rivière Clyde, à Glasgow. © Darby Sawchuk

Le Clyde Auditorium se situe le long de la rivière Clyde, à Glasgow. © Darby Sawchuk

La ville peut également s’enorgueillir d’abriter le Clyde Auditorium, dessiné par Norman Foster et inauguré en 1997. Le bâtiment, d’une capacité d’accueil de 3000 places, est surnommé « le tatou » en raison de sa ressemblance avec cet animal tropical. Devenu l’un des symboles de Glasgow, l’édifice se dresse sur les bords de la rivière Clyde.

Le Riverside Museum

Le Riverside Museum a obtenu en 2013 le Prix du « musée européen de l'année ». © DR

Le Riverside Museum a obtenu en 2013 le Prix du « musée européen de l’année ». © DR

Le Riverside Museum, musée écossais des transports, a été conçu par l’architecte irako-britannique Zaha Hadid. Première femme à avoir reçu le prestigieux prix Pritzker en 2004 elle décrit le musée « comme un hangar en forme de tunnel, ouvert à ses deux extrémités opposées, vers la ville et vers la Clyde. »

Le Victoria and Albert Museum de Dundee

Le futur musée du design de Dundee, résolument moderne, a été conçu par l'architecte japonais Kengo Kuma. © Kengo Kuma

Le futur musée du design de Dundee, résolument moderne, a été conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma. © Kengo Kuma

De la même manière que le Louvre et le Centre Pompidou ont ouvert des antennes respectivement à Lens et Metz, la prestigieuse institution londonienne a décidé de délocaliser ses collections consacrées au design dans ce port écossais. C’est l’architecte japonais Kengo Kuma, reconnu internationalement, qui livrera prochainement le futur Victoria and Albert Museum de Dundee au nord de l’Écosse. Il l’a pensé comme « un  salon pour la ville, » un endroit « où l’on peut passer du temps libre, entouré des choses que l’on aime. »

 

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir