Cyclodeo : balades virtuelles à vélo

24 Juin 2015

Pour éviter d’emprunter un itinéraire hasardeux, rien de mieux pour un cycliste urbain que de prévisualiser son parcours en vidéo. C’est justement le service que propose la plate-forme Cyclodeo. Son créateur, le Français Samir Bendida, nous en dit plus sur ce service original.

Cycliste Berlinoise. Copyright : Daniel Foster / Flickr

Une cycliste berlinoise, au pied du pont Oberbaum. Copyright : Daniel Foster / Flickr

Pourquoi avoir créé Cyclodeo ? Quelle est l’ambition de ce projet ?

Aujourd’hui, des dizaines de milliers de citoyens en Europe se déplacent à vélo, ce qui est une très bonne nouvelle à l’heure où l’on entend beaucoup parler du concept de smart cities. Malheureusement, de nombreuses villes manquent cruellement de pistes cyclables, ce qui augmente les risques d’accident et décourage beaucoup de cyclistes potentiels. Pour résoudre ce problème, de nombreuses applications sur smartphone ont été créées pour aider à guider « sereinement » les cyclistes vers leurs destinations. Mais les utilisateurs ne sont jamais entièrement sûrs de la fiabilité des routes proposées. Par exemple, on se retrouve très souvent à faire du vélo sur des boulevards dangereux, tandis que certaines rues pourtant plus pratiques sont ignorées par ces applications. Cyclodeo permet de résoudre ce problème en proposant aux cyclistes de prévisualiser leur trajet avant de l’emprunter.

Quai de Jemmapes. Copyright : Cyclodeo

Cyclodeo permet de se balader virtuellement tout en suivant le parcours sur un fonds de carte animé. Ici, la balade du Quai de Jemmapes, à Paris. Copyright : Cyclodeo

Comment y parvenez-vous d’un point de vue technique ?

Par la synchronisation de cartes, de vidéos et de signaux GPS. Pour mieux comprendre le concept, j’invite les lecteurs à visiter quelques-uns des parcours que nous proposons déjà, comme celui du Quai de Jemmapes, à Paris. Au cours du visionnage, vous remarquerez un point vert se déplaçant sur la carte. Un simple clic sur la trace GPS ou bien sur la barre de progression de la vidéo permet de vous déplacer vers le point géographique de votre choix. En effet, le tracé GPS et la barre de progression sont identiques. Nous avons récemment lancé une carte de Paris : à ce jour, 121 ballades correspondant à une surface d’environ 200 km sont disponibles sur la capitale. Il est donc maintenant possible de comparer des villes comme San Francisco, New York, Londres, Berlin, Amsterdam et Copenhague depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable.

Est-ce que vous développez seul le projet ? Qui tourne les vidéos ?

J’ai commencé à travailler seul sur ce projet jusqu’à la publication de la première version du site. Pour avoir une avance symbolique, j’ai donc dû créer la grande majorité des vidéos aujourd’hui accessibles. Lorsque Cyclodeo a été repéré par des publications américaines telles que Mashable, Fast Company, NBC ou Forbes, j’ai commencé à recevoir de nombreux messages de soutiens et des offres de collaboration. À ce jour, des centaines de contributeurs potentiels ont exprimé leur souhait de voir leurs villes couvertes. Cela peut se faire par le biais d’un formulaire, accessible simplement en cliquant sur le bouton « Join ».

Quel est le business model de Cyclodeo ? Les villes voient-elles d’un bon oeil cette initiative ?

Notre business model est le suivant : nous proposons aux villes et régions de couvrir leur réseau cyclable pour un investissement qui dépend du nombre de kilomètres et de la résolution vidéo choisie. Contrairement aux premières années de vie du projet, nous pouvons à présent créer des vidéos ayant une résolution allant jusqu’à 4K (Ultra High Definition). Notre premier client a été la région d’Eindhoven, aux Pays-Bas, qui nous a demandé de couvrir les villes d’Eindhoven et Helmond. Plus récemment, nous avons travaillé avec deux écoles en Angleterre, à Redhill et Woking, qui souhaitent encourager l’usage du vélo parmi leurs écoliers. Les villes bicycle friendly qui sont en charge de la construction du réseau de pistes cyclables, de leur maintien et de la promotion de l’usage du vélo, voient cette initiative d’un bon œil.

Pourquoi se lancer à Paris seulement maintenant ? Fallait-il lancer le projet d’abord dans des villes plus « vélo friendly » du type Berlin, Amsterdam ou Copenhague ?

J’aurais souhaité lancer Paris bien avant, mais trouver le bon contact au sein de la mairie était très difficile. J’ai finalement eu l’occasion de rencontrer en 2011 une personne travaillant pour le Paris Région Lab. Au cours de notre rencontre, j’ai compris qu’il serait impossible de lancer ce concept dans la mesure où son succès n’avait pas encore été prouvé ailleurs, aussi paradoxal que cela puisse paraître. Cyclodeo a donc vu le jour successivement à Eindhoven, Helmond, Copenhague, New York, Amsterdam, San Francisco, Londres, Berlin et maintenant Paris. Nous allons aussi lancer prochainement Cyclodeo à Vancouver et poursuivre notre expansion en couvrant de nouvelles capitales européennes, comme Vilnius et Riga.

Parcours cyclistes parisiens. Copyright : Cyclodeo

Les différents parcours cyclistes parisiens à découvrir en vidéo sur Cyclodeo. Copyright : Cyclodeo

Paris vient de dévoiler un plan ambitieux pour devenir la « capitale mondiale du vélo » d’ici à 2020. Est-ce que c’est crédible ? Est-ce que Paris est vraiment une ville faite pour le vélo ? Quels sont ses atouts et ses inconvénients par rapport à des villes comme Amsterdam ou New York ?

Je ne connais pas tous les détails du plan vélo, mais cette démarche mérite d’être saluée. Il est très facile de trouver un vélo à Paris grâce aux nombreuses stations Velib accessibles aux résidents et aux touristes. En revanche, la situation est loin d’être parfaite car de nombreuses voies et pistes cyclables manquent ou ne sont pas adaptées. De nombreuses connections prêtent à confusion, ce qui peut créer un sentiment d’insécurité pour les personnes qui envisageraient de se déplacer à vélo. Je pense que Paris peut devenir un paradis pour vélo s’il y a une forte volonté politique.

Quels sont les projets à venir pour Cyclodeo ? Étendre le réseau de villes à découvrir en vidéo ? 

Nous souhaiterions lancer le service dans d’autres villes françaises. Pour cela, nous espérons intéresser des cyclistes français qui souhaiteraient contribuer en partageant leurs balades à vélo filmées.

Avez-vous déjà imaginé proposer cette approche pour d’autres types de transports urbains, notamment la voiture ?

Notre concept peut tout à fait être adapté à d’autres formes de transports que le vélo. Nous avons d’ailleurs déjà quelques exemples à découvrir en vidéo sur la plate-forme Cyclodeo, qu’il s’agisse de la voiture, comme à Dubaï, du bus et du bateau à Berlin, ou encore du tram, comme à Prague.

En savoir plus sur Cyclodeo

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir