Changer le monde : les meilleurs projets 2014 (1/2)

18 Fév 2015

L’entreprise toulousaine Efficycle a publié début janvier sa revue de presse annuelle des initiatives de développement durable visant à « réinventer notre monde ». Nous avons sélectionné 10 projets particulièrement pertinents dans le cadre urbain.

2014 en 365 initiatives pour réinventer notre monde. Crédits : Efficycle

Spécialisée dans la veille sur les enjeux du développement durable, l’entreprise toulousaine Efficycle a publié, début janvier, un ebook téléchargeable gratuitement. Intitulé « 2014 en 365 initiatives pour réinventer notre monde », cette revue de presse web présente un catalogue d’« initiatives responsables qui apportent des réponses optimistes et concrètes au besoin de réassurance et de contrôle des individus sur leur vie face aux crises en cours (économique, écologique, alimentaire, énergétique…) ». Cette année, Efficycle a mis l’accent dans sa sélection sur les initiatives do it yourself, la solidarité et « l’innovation des choses simples ». Coup de projecteur sur dix projets qui, s’ils étaient appelés à se développer à grande échelle, pourraient avoir un impact positif à l’échelle de la ville.

Des autocollants bioluminescents pour éclairer les villes

La start-up française Organight a conçu des autocollants bioluminescents permettant d’éclairer les villes à la tombée de la nuit. Ce système permet de limiter la pollution lumineuse nocturne tout en faisant baisser la facture d’électricité des petits commerces et des entreprises. Les autocollants d’Organight ont la particularité d’être vivants, puisqu’il s’agit d’algues et de bactéries bioluminescentes produisant de l’énergie grâce à la photosynthèse.

Découvrez la vidéo de présentation d’Organight par ses créateurs :

Une maison offerte pour une maison achetée

Le projet humanitaire World Housing permet de venir en aide à une famille défavorisée en lui offrant en toit. Cet organisme canadien a recruté un réseau de constructeurs en Amérique du Nord (ils doivent débourser 3000 dollars pour adhérer au réseau). Pour chaque maison achetée par un particulier à la fondation, les frais d’honoraires sont totalement reversés à des ONG partenaires de World Housing, qui se chargent de construire dans un second temps des logements pour les familles vivant dans des bidonvilles.

World Housing ; Copyright : Creapills

Au Canada, le projet humanitaire World Housing propose « une maison offerte pour une maison achetée » ; Copyright :Creapills

À lire sur le site Creapills

Transformer la pluie en électricité

Des étudiants de l’Université technologique du Mexique (Unitec) ont mis au point un système permettant de générer de l’électricité à partir de l’eau de pluie. Baptisé Rain Wild, ce système utilise des micro-turbines actionnées par l’eau de pluie recueillie sur les toits puis drainée vers un système de récupération. Les turbines chargent des batteries portables de 12 volts, de quoi assurer l’éclairage de quelques immeubles et l’alimentation de petits appareils électroménagers. Rain Wild a déjà permis de chauffer efficacement les bâtiments d’Iztapalapa, un quartier pauvre de Mexico.

Centrale hydraulique ; Copyright : Ukko-wc

Une centrale hydraulique à tourbillon ; Copyright : Ukko-wc

À lire sur Citizenpost

La maison de poupée autonome

Des étudiants américains du Vermont travaillant sur les réseaux d’énergie et la construction écologique ont mis au point une maison transportable de 20 m² pouvant être tractée par une voiture comme une caravane. Cette mini-maison est équipée de toilettes sèches, d’un système de collecte des eaux de pluie et d’un panneau solaire de 120 watts permettant de fournir suffisamment d’électricité à son propriétaire.

Découvrez la vidéo de présentation du projet :

https://www.youtube.com/watch?v=11fBm6yoDj8[youtube/]</p> <h1>ShareRoller : un boîtier pour électriser son vélo</h1> <p>Le New Yorkais Jeff Guida a créé un boîtier permettant de transformer n’importe quel vélo lambda en un deux roues électrique en seulement dix secondes. Baptisé ShareRoller, ce boîtier de 3,2 kg se fixe à la roue avant et permet de rouler jusqu’à 29 km/h sans pédaler. Un phare LED de 20 Lumens permet en plus de recharger son smartphone. Si le projet n’a levé « que » 50 000 dollars sur Kickstarter, il pourrait tout de même être commercialisé un jour.</p> <p>Découvrez le projet ShareRoller dans une vidéo :</p> <p>[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=AfS-eU788Eg

Lire la suite de l’article : Changer le monde : les meilleurs projets 2014 (2/2)

 

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir