Best of: top 5 de nos articles sur la mobilité

22 Sep 2016

A l’occasion de la semaine Européenne de la Mobilité, Demain la Ville vous propose son best of sur le sujet. De la voiture autonome à la réinvention du plan de métro en passant par la ville pour les individus smartphonés,redécouvrez 5 sujets marquants :

Réinventer le plan de métro : le pourquoi du comment, par [pop-up] urbain.

metro paris reinventer

Métro de Paris. Crédits RATP

Les moyens et les façons de se déplacer en ville se sont vivement diversifiés – voire complexifiés, n’ayons pas peur de le dire. Dans ces conditions, le “plan” de transport revêt une importance fondamentale, principal référent des nomades urbains dans leurs pérégrinations quotidiennes. Symbole suprême de la “simplexité” qui caractérise nos villes modernes, le plan de métro essuie naturellement les attentions d’innovateurs multiples. Designers, géographes et même artistes cherchent en conséquence à mieux adapter cet indispensable outil aux réalités contemporaines de la “ville en flux”.

Lire l’article 

Comment dynamiser nos centres-villes désertés ?, par Usbek & Rica.

Perpignan n’échappe pas au phénomène de désertification des centres-villes © Hélène Bekmezian

Perpignan n’échappe pas au phénomène de désertification des centres-villes © Hélène Bekmezian

Olivier Razemon est journaliste et auteur d’un blog intitulé « L’interconnexion n’est plus assurée, chronique impatiente de la mobilité quotidienne » pour Le Monde. Il a publié deux ouvrages aux éditions Rue de l’Échiquier, Le Pouvoir de la pédale et La Tentation du bitume. Dans son prochain livre Comment la France a tué ses villes qui sortira en octobre 2016, aux éditions Rue de l’Echiquier, le journaliste explique comment les centres-villes français se sont vidés et propose des pistes pour les redynamiser. Demain la Ville l’a rencontré.

>Lire l’article

Faut-il réinventer la ville pour l’individu smartphoné ?, par [pop-up] urbain.

Crédits : Edwin Lee – “Smartphone zombies”

Crédits : Edwin Lee – “Smartphone zombies”

La multiplication prévisible de dispositifs urbains à destination des citadins accros à leurs smartphones soulève une question fondamentale : jusqu’à quel point la ville doit-elle s’adapter à ces pratiques émergentes ? Quid de la responsabilité individuelle dans une ville déjà saturée de signes ?

>Lire l’article

La voiture autonome n’est pas une bonne nouvelle pour les villes, par [pop-up] urbain.

Crédits : “Starting block”, par Carlos ZGZ

Crédits : “Starting block”, par Carlos ZGZ

Signe des temps, il ne passe pas une journée sans que l’on évoque le futur imminent de la voiture autonome. Qu’il s’agisse de la Google Car, volant la vedette lors du tout récent salon Vivatech à Paris, ou plus généralement des articles faisant l’éloge de la voiture enfin devenue « intelligente », l’automobile n’a jamais semblé aussi vertueuse… Et paradoxalement, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour la ville de demain.

>Lire l’article

MapKibera : la cartographie participative qui révolutionne la ville, par Epicurban.

La limite Est du bidonville de Kibera. Crédits : Clément Pairot

La limite Est du bidonville de Kibera. Crédits : Clément Pairot

Longtemps la cartographie a été l’outil d’un pouvoir centralisé qui en gardait jalousement la maitrise. Des bidonvilles du Kenya aux villes européennes, le domaine se démocratise grâce aux outils informatiques. Que révèle cette tendance sur le rôle des cartes et notre rapport à la ville et au territoire?

>Lire l’article

 

 

 

Demain la Ville

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir