Anne Démians : « L’opération Black Swans, nouvelle approche de la réversibilité d’une construction »

25 Mai 2016

Les trois tours du projet Black Swans s’élèveront bientôt au cœur de la Presqu’île André Malraux, à Strasbourg. L’originalité de cette construction ? Elle est réversible. Dans le cadre de l’édition « Réver(cités), villes recyclables et résilientes » de l’Observatoire de la Ville, Anne Démians, architecte fondatrice d’Architectures Anne Démians, revient sur les origines de cette aventure architecturale, et apporte son éclairage sur la notion de réversibilité.

Black-Swans-Aerienne-Tramway-bâtiment

Projet Black Swans © Anne Démians

« Les trois tours Black Swans se composent de bureaux, commerces, logements et d’un hôtel. Les 180 appartements s’insèrent dès le départ dans l’espace tertiaire et hôtelier. Cette mixité était voulue dès la phase de conception de l’espace. En tant qu’architecte, le défi consistait à créer une architecture homogène pour ces différents usages.

Pour moi, la réversibilité signifie penser un programme alors même que sa destination n’est pas encore connue. Nous avons dissocié l’acte de construction de l’affectation future des surfaces construites. Cela redéfinit aussi la manière que nous avons « d’habiter » certains espaces. Plus largement, c’est toute la question de la mixité qui est remise à plat à travers ce projet.

Lorsqu’on est face aux tours, on n’a aucun moyen de savoir ce qu’elles contiennent. Nous les avons voulues identiques vues de l’extérieur. C’est un avantage pour les bureaux qui en feront partie, puisqu’ils bénéficieront de la même qualité d’usage que les logements : balcon filant, décloisonnement souple, habillage de la façade… J’ai choisi de minimiser les murs porteurs afin de laisser aux habitants le soin de réaménager l’espace intérieur à leur goût. L’ensemble a été conçu pour apporter un bon confort d’usage, avec un minimum d’aménagement.

C’est la première fois que je vais aussi loin dans l’exploration de la réversibilité. Ici, la forme n’est pas centrale. Nous avons privilégié l’idée de collectivité, et laissé la place pour que des activités différentes puissent s’installer dans cet espace. La réversibilité permet aussi de libérer les usages !

Et qui sait, cette réversibilité pourra peut-être servir de modèle pour de futures constructions ? »

Demain la Ville

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir