2040 : L’EcoQuartier tisse une trame dans la ville

21 Juin 2013

Par Julie Cordier, Julie Godard, Sébastien Gorichon et Simon Viau

Un atelier de trois jours pour questionner la ville durable…
A partir de sites à enjeux forts de Nantes (EcoQuartier Bottière Chénaie et Malakoff), les étudiants du Cycle Master Mutations du cadre bâti de L’Ecole de design Nantes-Atlantique interrogent le quartier, représentent les enjeux de la ville durable par une technique de photomontage et d’utopies urbaines.
Le design place le citoyen au coeur d’une ville désirable… et durable.

L’EcoQuartier de la Bottière Chénaie s’inscrit dans la continuité de la ville via un corridor vert, réservoir de biodiversité. La tyrolienne, point central du quartier, permet aux usagers d’accéder à des informations concernant l’EcoQuartier, tout en proposant un mode de déplacement ludique. L’EcoQuartier gagne en lisibilité et en identité.

Une école, une médiathèque, des bureaux… Les habitants s’approprient de nouveaux espaces d’apprentissage. Les murs de l’école dédiés à l’expression artistique florale ou encore la toiture des bâtiments d’entreprises accueillant une ferme végétale, permettent d’intensifier les liens entre les usagers et leur EcoQuartier. Par les airs ou par la terre, les moyens de transports sont dits «doux». Un important réseau de connexions prend place, en reliant la nature à la ville ainsi que les habitants à leur quartier.

Désormais cette nouvelle ville, dite poreuse, répond à des enjeux de transparence, d’expression de sensibilités et de connexions multiples.

L'École de design Nantes Atlantique

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir